Cancer du péritoine : un nouveau traitement au CHUGA

Fortement engagé dans la lutte contre le cancer, le CHU Grenoble Alpes est l’un des cinq centres français -et le seul établissement de santé de l’arc alpin- à expérimenter un nouveau traitement de chimiothérapie basée sur la pulvérisation intraabdominale. Le 10e patient a été traité lundi 24 avril 2017 par les équipes du Pr Catherine Arvieux et du Dr Abba, chirurgiens digestifs au CHU Grenoble Alpes.

Fortement engagé dans la lutte contre le cancer, le CHU Grenoble Alpes est l’un des cinq centres français -et le seul établissement de santé de l’arc alpin– à expérimenter un nouveau traitement de chimiothérapie basée sur la pulvérisation intraabdominale.  Le 10e patient a été traité lundi 24 avril 2017 par les équipes du Pr Catherine Arvieux et du Dr Abba, chirurgiens digestifs au CHU Grenoble Alpes.
Appelé PIPAC ou chimiothérapie intrapéritonéale vaporisée, ce traitement innovateur est destiné aux patients atteint d’un cancer digestif qui s’est étendu au péritoine, appelé carcinose péritonéale. « La technique appelée PIPAC permet d’injecter la chimiothérapie sous forme d’aérosol pressurisé dans l’abdomen préalablement insufflé lors d’une cœlioscopie réalisé de façon classique, comme pour une ablation de la vésicule par exemple », explique le Professeur Arvieux. En plus d’agir au plus près des tumeurs, cette technique permet une diffusion de la chimiothérapie en profondeur dans le péritoine. Les doses de chimiothérapie utilisées sont quatre à dix fois plus faibles que par voie intraveineuse pour une meilleure qualité de vie des patients. En conséquence, les effets secondaires habituels en chimiothérapie, fatigue extrême, diarrhées, ulcération des muqueuses, sont limités. Enfin l’hospitalisation postopératoire est réduite à quelques jours, il est même possible de réaliser ce traitement en  ambulatoire
Pour assurer l’efficacité du traitement et la sécurité du patient et de l’équipe soignante, la réalisation de cette chimiothérapie intrapéritonéale gazeuse nécessite de suivre un protocole très strict. Celui-ci a été développé dans le cadre d’une collaboration étroite entre l’équipe chirurgicale et l’équipe de pharmacie clinique et de préparation des chimiothérapies (Dr Marjorie Durand et Magalie Baudrant, pharmaciens hospitaliers). 
« Face aux cancers péritonéaux , la chimiothérapie intrapéritonéale vaporisée a pour ambition de prolonger l’espérance de vie pour  certains patients et pour d’autres d’accéder à des interventions plus lourdes comportant  une ablation de toute les lésions tumorales et une chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) » conclut le professeur Catherine Arvieux.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.