Chirurgicale thoracique : Création d’un collège de spécialistes pour une prise en charge plus complète des patients

Au CHU de Pointe-à-Pitre, la chirurgie thoracique est une spécialité à part entière, depuis janvier 1993. En 8 ans, 343 opérations ont été effectuées, dont la majorité (168 soit 49%) pour des lésions traumatiques des poumons ou plus rarement d'autres organes ou vaisseaux sanguins internes du thorax avec un taux de survie des patients comparable à celui d'Europe ou d'Amérique du Nord.

En Guadeloupe, la proportion inhabituelle de traumatologie thoracique est autant le reflet de la fréquence élevée des accidents de la route et des agressions par objet coupant ou arme à feu que du nombre très limité de pathologies thoraciques non traumatiques admises dans le service ? comparativement aux chiffres attendus d’un bassin de population de près d’un demi-million d’habitants.

Or le faible pourcentage d’exérèse des cancers des bronches n’est pas dû à une consommation de tabac qui serait plus restreinte en Guadeloupe qu’ailleurs ? une étude récente conjointe des services de cancérologie et de pneumologie du CHU montre au contraire que les cancers pulmonaires viennent en 3ème position par ordre de fréquence dans le département – il est malheureusement lié au diagnostic extrêmement tardif, au stade inopérable, des cancers pulmonaires et à l’absence de dépistage dans le département.

De plus, l’habituelle évasion sanitaire vers la France, sans la moindre entrée dans la filière de soins pneumologie-cancérologie, reste un facteur limitant de l’activité chirurgicale thoracique.
Une situation que pourrait améliorer le récent regroupement des spécialistes, médecins et chirurgiens, des maladies du thorax de Guadeloupe au sein d’un collège sous la présidence du Dr Didier Caparros (chef du service de pneumologie). Cette instance s’est donnée pour mission d’optimiser la prise en charge complète des malades en Guadeloupe.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.