Chirurgie ambulatoire : nouveau palmarès du Figaro 29/12/2016

Le Figaro présente un classement de la chirurgie ambulatoire. Pour établir ce palmarès deux critères ont été retenus le taux de chirurgies ambulatoires par rapport au nombre total de chirurgies et le volume d'actes effectués. Ont été étudiées les données 2015 de 992 établissements publics et privées fournies par l'Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).
Le Figaro présente un classement de la chirurgie ambulatoire en France. Pour établir ce palmarès deux critères ont été retenus le taux de chirurgies ambulatoires par rapport au nombre total de chirurgies et le volume d’actes effectués. Ont été étudiées les données 2015 de 992 établissements publics et privées fournies par  l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).
Une carte de France rapporte ces statistiques région par région. En tête la Corse (taux moyen 54,8% mais volume réduit de 15,9) et l’Ile-de-France (54,2% – et un volume très important 568,7, les Pays de Loire (54,2% – 208,6) et les Hauts-de-France (52,6% – 288,4). Selon le Dr Gilles Bontemps, directeur associé de l’Anap "la performance doit conjuguer taux élevé et volume important"
Le dossier comprend également une carte des 992 établissements publics et privés indique où ces deux indicateurs sont précisés pour chaque structure. Un tableau d’honneur liste les 10 meilleurs. Aucun CHU n’est présent dans ce palmarès où ne figurent que des cliniques privées. Selon Gilles Bontemps le fait que les CHU aient une activité pluridisciplinaire et intègrent "l’activité ambulatoire dans une activité chirurgicale globalisée sans avoir de bloc dédié, freine son développement". 
Un troisième tableau présente le taux de chirurgie ambulatoire par type d’acte
Au premier rang desquels on retrouve les interventions sur les végétations adénoïdes, en ambulatoire (100%), les séjours comprenant une biopsie prostatique, en ambulatoire (100%), les prélèvements d’ovocytes, en ambulatoire (100%), la pose de drains transtympaniques, âge inférieur à 18 ans (98,80%), la stérilisation et la vasoplastie (98%) et les interruptions volontaires de grossesse : séjours de moins de 3 jours (97,40%)…
Chirurgie de l’avenir, la chirurgie ambulatoire est aussi une priorité pour le Ministère de la Santé qui avait fixé en 2010 le cap d’un taux de 54,7% d’actes chirurgicaux à atteindre en 2016. Objectif effleuré puisque sur les 8 premiers mois de l’année le taux global d’actes de chirurgie ambulatoire par rapport au total des actes de chirurgie "s’élève à 54%" révèle le quotidien. "L’ambition de Marisol Touraine est désormais d’atteindre 66,2% en 2020" rappellent les auteurs du dossier : Damien Mascret et Guillaume Guichard. Pour soutenir l’effort des établissements, "des leviers réglementaires et tarifaires seront utilisés". 
La chirurgie ambulatoire : un critère de qualité en soi
La chirurgie ambulatoire requiert une organisation au cordeau afin d’éviter toute perte de temps et de ressources pour le patient, les équipes et l’établissement. "C’est cette organisation plus performante qui apporte une meilleure qualité des soins." précise Gilles Bontemps
Méthodologie 
Le classement des établissements de santé les plus performants en chirurgie ambulatoire du Figaro a été élaboré à patir de l’indicateur performance de chirurgie ambulatoire (IPCA) établi par l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).
Les critères de performance d’un établissement en chirurgie ambulatoire tiennent compte du volume d’actes, de l’organisation selon les spécialités chirurgicales et des innovations. Plus l’indicateur agrégeant ces données est élevé, plus l’établissement est performant. Les notes des 992 établissements classés au Figaro varient en 2015 de 1,27 pour le moins performant à 65,02 pour le meilleur. Ont été retenus les établissements réalisant au moins 100 actes ambulatoire par an.
Marie-Georges Fayn
Lien vers l’article : http://sante.lefigaro.fr/article/chirurgie-ambulatoire-premier-classement-des-meilleurs-hopitaux

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.