Chirurgie pédiatrique de la Timone : mise au point de la direction générale

Suite à la parution de plusieurs articles dénonçant des opérations annulées à la Timone enfants, l'Assitance Publique-Hôpitaux de Marseille a adressé un communiqué aux rédactions afin de corriger le taux de report publié dans la presse (de 7% et non 40% ) et de présenter les futures extensions de la réanimation pédiatrique dont la capacité devrait pratiquement tripler d'ici à 2013 passant de 12 à 34 lits.

Suite à la parution de plusieurs articles dénonçant des opérations annulées à la Timone enfants, l’Assitance Publique-Hôpitaux de Marseille a adressé un communiqué aux rédactions afin de corriger le taux de report publié dans la presse (de 7% et non 40% ) et de présenter les futures extensions de la réanimation pédiatrique dont la capacité devrait pratiquement tripler d’ici à 2013 passant de 12 à 34 lits.
Le taux de report des interventions à la Timone Enfant représente moins de 7% et non pas 40%.
Le  Service de chirurgie cardiaque pédiatrique est le service de référence pour une activité régie par le Schéma Inter-Régional de l’Organisation des Soins. Il connait une très forte attractivité extra-régionale, sur un territoire  qui s’étend de Nice à Montpellier (65% des patients pris en charge par le service sont originaires de départements en dehors des Bouches du Rhône et 40% en dehors de PACA). Sur les 4 dernières années, et grâce à l’excellence des équipes médicales, cette activité a connu une très forte augmentation avec 42% d’interventions supplémentaires notamment en chirurgie cardiaque infantile.
Afin de répondre à cette augmentation d’activité, l’AP-HM a pris des mesures très importantes en trois étapes :
–       En aout 2010, le service de réanimation pédiatrique actuel qui comporte 12 lits a été rénové et mis  aux normes après une période de travaux importants
–       Dès fin 2011, 10 lits de surveillance continue pédiatrique ouvriront après travaux et permettront d’admettre plus de patients en réanimation pédiatrique
–       En 2013, 20 lits de réanimation pédiatrique et 14 lits de surveillance continue ouvriront avec le Bâtiment Médico –Technique de la Timone, soit 34 lits au total.
A l’issue de ces opérations d’investissement majeures, le service de réanimation et de surveillance continue aura ainsi vu ses capacités pratiquement tripler.
C’est le Pr Bernard Kreitmann, chef du service de chirurgie cardiaque pédiatrique,  qui est chargé de conduire le projet  de déploiement de la réanimation pédiatrique dans le bâtiment Médico-Technique, en concertation avec les réanimateurs. L’ensemble de ces mesures permettent à l’AP-HM de prendre en charge dans les conditions optimales de sécurité les patients. Elle répond par ailleurs aux besoins croissants de la population.
La chirurgie cardiaque pédiatrique est et restera une priorité pour l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. 
Contact presse : Service communication AP- HM
80 rue Brochier – 13005 Marseille
04 91 38 29 72 – dir.comm@ap-hm.fr

Ce taux est habituel dans un établissement de recours qui prend en charge les urgences.  Il s’agit d’un des indicateurs de très haut niveau de spécialisation des équipes. Il témoigne du besoin d’évolution de la structure. Les reports ne sont pas des annulations et ne concernent que les soins non urgents. Si les reports sont la source d’une angoisse compréhensible pour les familles concernées, ils permettent de garantir la sécurité et la qualité des soins réalisés.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.