Chirurgie pédiatrique des séjours plus courts « GRACE » aux protocoles de récupération rapide

Retrouver au plus vite ses jeux à la maison, tel est le souhait des enfants. Un vœu que l’Hôpital Robert-Debré (AP-HP) réussit à exaucer. Ses équipes ont conçu un protocole de Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC) pédiatrique qui réduit de 11% les durées moyennes de séjour des tout petits et des adolescents. Un écart qui place l’établissement en tête des temps d’hospitalisation les plus brefs.
Retrouver au plus vite ses jeux à la maison, tel est le souhait des enfants. Un vœu que l’Hôpital Robert-Debré (AP-HP) réussit à exaucer. Ses équipes ont conçu un protocole de Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC) pédiatrique qui réduit de 11% les durées moyennes de séjour des tout petits et des adolescents. Un écart qui place l’établissement en tête des temps d’hospitalisation les plus brefs. 
Pour atteindre cette performance, chirurgiens, anesthésistes, infirmiers, aides-soignants, diététiciens, kinésithérapeutes ont travaillé sur deux axes : l’augmentation de la part de la chirurgie ambulatoire (50% des interventions actuellement) et la réduction du temps passé à l’hôpital pour les patients tout particulièrement en chirurgie pédiatrique de la Scoliose et du thorax. 
La réhabilitation améliorée ou récupération améliorée après chirurgie (RAAC) est une approche multidisciplinaire de prise en charge du patient favorisant le rétablissement précoce de ses capacités après la chirurgie. Le déploiement de mesures de réhabilitation améliorée avant, pendant et après l’acte chirurgical permet au patient de bénéficier d’une hospitalisation plus confortable (limitation des sondes gastriques, préférence pour la voie mini-invasive, réduction de la durée du jeûne, reprise rapide de l’alimentation,…) et plus courte pour les enfants et leur famille, tout en réduisant les complications post-opératoires.
Le protocole de chirurgie de la Scoliose Pédiatrique de l’hôpital Robert-Debré a été validé par l’institut GRACE* (ou Groupe de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie), une première en France. L’établissement est aussi pionnier pour la récupération améliorée lors de chirurgies du thorax, permettant aux enfants et leur famille de rentrer chez eux dès le soir de l’intervention, là où, en règle générale, le retour se fait plusieurs jours après l’opération. Une attention particulière a été portée sur la place des accompagnants durant toute la durée de la prise en charge. Cette expertise a fait l’objet d’une publication dans la revue Journal of Pediatric Surgery*. Elle est désormais recommandée pour certaines malformations pulmonaires congénitales non compliquées.
Le service d’anesthésie-réanimation s’est associé aux différents services de chirurgie avec à la clé des résultats impressionnants. Ainsi, la durée moyenne de séjour pour les interventions chirurgicales sur la jambe est passée 8,2 jours à 5 jours entre 2012 et 2017 (hors ambulatoire), les interventions sur les voies urinaires et rénales de 3,7 jours à 2,6 jours. En parallèle, les taux d’ambulatoire sont parmi les plus élevés en pédiatrie.
sous l’impulsion des Professeurs Souhayl Dahmani et Arnaud Bonnard Les équipes de l’hôpital Robert-Debré, , poursuivent leur travail et se préparent à publier de nouveaux protocoles pour les chirurgies pédiatriques coliques et pulmonaires. Ils continuent à identifier les méthodes permettant d’améliorer le confort péri-opératoire des patients visant à mettre en place un véritable centre de référence en RRAC pédiatrique.
En savoir plus sur la labellisation GRACE
GRACE (ou Groupe de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie) est un groupe francophone multidisciplinaire créé dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie. Le Groupe labellise des Centres de Référence régionaux qui satisfont un cahier des charges précis.
*Fast track pediatric thoracic surgery : Toward day-case surgery ?
Journal of Pediatric Surgery, février 2017
Auteurs : Pauline Clermidi, Myriam Bellon, Alia Skhiri, Olivier Jaby, Christine Vitoux, Michel Peuchmaur, Arnaud Bonnard 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.