Chirurgie : pose d’une prothèse de genou avec le Robot Mako 1ère française à Grenoble

Une avancée en chirurgie orthopédique vient d’être accomplie ce 29 mai 2018 au CHU de Grenoble Alpes : l'articulation du genou d'une patiente souffrant d'arthrose a été remplacée par une prothèse, à l’aide du Robot Mako. "Avec le robot Mako, le chirurgien peut choisir la taille précise de la prothèse du genou et l'ajuster dans la position idéale. Cette précision au millimètre permet un confort chirurgical pour le patient. Surtout, l'intérêt principal est de rallonger la durée de vie de cette prothèse ce qui est un vrai plus pour le patient." explique le Dr Régis Pailhé.
Une avancée en chirurgie orthopédique vient d’être accomplie ce 29 mai 2018 au CHU de Grenoble Alpes : l’articulation du genou d’une patiente souffrant d’arthrose a été remplacée par une prothèse, à l’aide du Robot Mako. "Avec le robot Mako, le chirurgien peut choisir la taille précise de la prothèse du genou et l’ajuster dans la position idéale. Cette précision au millimètre permet un confort chirurgical pour le patient. Surtout, l’intérêt principal est de rallonger la durée de vie de cette prothèse ce qui est un vrai plus pour le patient." explique le Dr Régis Pailhé.  Cette innovation inscrite dans le cadre d’une étude internationale, est à mettre à l’actif de l’équipe du service Orthopédie et Traumatologie du sport du Professeur Dominique Saragaglia, hôpital Sud du CHU de Grenoble Alpes.
Grenoble est d’ailleurs le premier centre en France à pratiquer cette intervention réalisée dans le cadre d’une étude internationale. «  En Europe, seuls quelques établissements sont en mesure de proposer cette chirurgie innovante » confie le Professeur Dominique Saragaglia. « Le CHU Grenoble Alpes a, depuis les années 1990, participé aux avancées de la chirurgie assistée. Il s’agit aujourd’hui d’une nouvelle étape avec ce robot qui combine la navigation et un système actif qui accompagne le geste du chirurgien avec ce bras robotisé» commente le praticien 
Pour cette intervention de chirurgie orthopédique, le Robot Mako a fourni une planification en 3D à partir d’un scanner. Pendant toute la durée de l’intervention, le genou du patient est connecté par un système infra rouge avec l’ordinateur et avec le robot.
Le chirurgien utilise une scie robotisée pour préparer la surface de l’os pour la mise en place des implants. Pour le patient, cette intervention apporte une sécurité accrue et moins de risque, moins de perte de sang et moins de complication ainsi qu’une récupération plus rapide.
Découvrir la capsule vidéo réalisée à l’occasion de cette Première 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.