Chirurgie robotisée : 500 patients déjà opérés au CHR Orléans

Le 11 Janvier 2016, la 500ème intervention chirurgicale avec le robot « da Vinci » était réalisée au CHR d’Orléans. Le patient souffrait d’un cancer de la prostate et la chirurgie robotisée a consisté en une prostatectomie radicale réalisée par le Dr Rammal, urologue. Grâce à cet équipement l’établissement peut offrir une meilleure qualité de prise en charge aux patients notamment à ceux souffrant de tumeur maligne.

Le 11 Janvier 2016, la 500ème intervention chirurgicale avec le robot « da Vinci » était réalisée au CHR d’Orléans. Le patient souffrait d’un cancer de la prostate et la chirurgie robotisée a consisté en une prostatectomie radicale réalisée par le Dr Rammal, urologue. Grâce à cet équipement l’établissement peut offrir une meilleure qualité de prise en charge aux patients notamment à ceux souffrant de tumeur maligne.
Depuis l’arrivée du robot « da Vinci » en octobre 2013,le CHR a démontré sa maîtrise en chirurgie robotisée pluridisciplinaire. Après une phase de mise en route durant les premiers mois (216 interventions en 2014, 254 en 2015), l’ensemble des spécialités s’est attelé à développer des interventions plus complexes et plus longues. Le robot est très utilisé en urologie, spécialité historique et emblématique de la chirurgie robotisée, mais l’est également pour bien d’autres disciplines : sur les deux dernières années, plus de 50% des interventions concernent la chirurgie digestive, endocrinienne, bariatrique, gynécologique, ORL, thoracique… Par cette utilisation pluridisciplinaire, le CHR maintient le cap de son projet médical originel. Dans le nouvel hôpital de La Source, la polyvalence des équipes sera encore renforcée du fait de la position centrale des blocs opératoires qui facilite l’accès à cette innovation.
Le CHR référent européen en chirurgie robotisée
Deux praticiens du CHR sont devenus référents européens dans leur spécialité (chirurgie digestive). Ils accueillent des chirurgiens d’autres régions ou d’autres pays venus les observer et se former.  Leur enseignement est facilité par l’utilisation du simulateur acquis lui aussi en 2013.
Par son expertise en chirurgie robotisée, le CHR d’Orléans montre sa détermination à offrir une médecine innovante aux patients de son territoire, sans majoration tarifaire ni dépassement d’honoraires, notamment en cancérologie qui représente la moitié des interventions réalisées au CHR.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.