NE PAS METTRE ENLIGNE Intelligence Artificielle : le CHRU de Nancy adopte Illumeo en routine pour améliorer ses diagnostics en imagerie

Nancy est le 1er établissement d’Europe à déployer en routine clinique la solution Illumeo, nouvelle génération d’environnement diagnostic intégrant des algorithmes d’Intelligence Artificielle pour améliorer l'efficacité et la qualité des diagnostics en imagerie.

Nancy est le 1er établissement d’Europe à déployer en routine clinique la solution Illumeo, nouvelle génération d’environnement diagnostic intégrant des algorithmes d’Intelligence Artificielle pour améliorer l’efficacité et la qualité des diagnostics en imagerie.

Illumeo : une nouvelle manière d’observer, de rechercher et de partager les informations cliniques

Conçu pour améliorer le flux de travail des radiologues, Illumeo utilise l’Intelligence Artificielle pour exploiter les données de plusieurs sources tels que les images, les comptes rendus et les résultats de biologie afin d’adapter les outils de visualisation et d’analyse proposés en fonction du contexte clinique du patient ainsi que des habitudes du radiologue. La solution est par ailleurs capable d’indiquer en temps réel, au pixel près, la zone anatomique sur laquelle le radiologue effectue son investigation. Cette dernière lui propose ensuite les outils de diagnostic adaptés. Cette fonctionnalité a été développée en France par les équipes de recherche du centre d’expertise mondiale en Intelligence Artificielle de Philips, le hub AI Paris. 

Un plus pour l’efficience des soins, la satisfaction des professionnels de santé et la qualité de soins dispensés aux patients du GHT Sud Lorraine

Les progrès des techniques d’imagerie médicale repoussent sans cesse notre capacité à réaliser des explorations non-invasives morphologiques et même désormais fonctionnelles. L’imagerie médicale s’est ainsi imposée comme centrale dans la prise en charge de nombreuses pathologies. Mais cela s’est accompagné d’une croissance extrêmement rapide du volume de données produites (images par examen et nombre d’examens), souvent stockées dans un PACS. « Nous avons donc une attente très forte pour que les nouvelles solutions comme Illumeo nous aident dans notre travail au quotidien, en fluidifiant le workflow : pré-sélection automatique des examens antérieurs pertinents, affichage d’une coupe de référence lorsqu’une mesure est réalisée, détection et marquage des « anomalies ». Cela sera un gain de temps dans une période de tension sur les ressources humaines, le radiologue pouvant plus se consacrer aux tâches d’analyse. » reconnaît Daniel Mandry Professeur des Universités – Praticien Hospitalier en Radiologie et Imagerie Médicale – Chef du service d’imagerie de la femme et de l’enfant.
L’intégration d’ Illumeo est une des déclinaisons concrètes de l’accord stratégique de 10 ans noué avec Philips qui prévoit également ’implémentation d’une solution nouvelle génération PACS-VNA (Vendor Neutral Archive, solution d’archivage neutre pour une interopérabilité entre systèmes d’information hétérogènes). Le marché entre le CHRU de Nancy et Philips a été conclu au travers de la centrale d’achat du Resah.« En passant par la centrale d’achat du Resah, le CHRU de Nancy a pu accéder à un marché de plateforme d’échange RIS, PACS et VNA en 3 semaines et démarrer aussitôt l’implémentation, sans nécessité de passer lui-même une procédure particulièrement complexe. Par ailleurs, soucieux de répondre aux besoins spécifiques de ses bénéficiaires, le Resah avait prévu que le marché permette à chaque établissement de participer à la définition des critères de choix et de sélection de l’éditeur pour bénéficier ainsi de l’offre la plus adaptée. A l’issue de la consultation, c’est la société Philips qui a ainsi été retenue pour accompagner le CHRU de Nancy dans ce projet d’envergure. » a déclaré Coffi Gnanguenon, Directeur du pôle biomédical et numérique associé du Resah.
Cet accord témoigne du rôle de pionnier en Europe que jouent les établissements de santé en France dans l’application de l’Intelligence Artificielle dans les soins.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.