CHU : des lendemains qui chantent

Dans le cadre du Jubilé des CHU, 16 hôpitaux universitaires ont invité 500 auteurs originaires de toutes les régions françaises à proposer leur vision de « l'hôpital de demain ». Dans les textes reçus, il est question de sérénité dans un monde devenu vraiment hospitalier : les malades sont apaisés, la technique a eu raison de tous les maux, de toutes les souffrances.

Dans le cadre du Jubilé des CHU, 16 hôpitaux universitaires ont invité 500 auteurs originaires de toutes les régions françaises à proposer leur vision de « l’hôpital de demain ». Dans les textes reçus, il est question de sérénité dans un monde devenu vraiment hospitalier : les malades sont apaisés, la technique a eu raison de tous les maux, de toutes les souffrances.

Venir à l’hôpital, à pied ou en vaisseau spatial, ressemblera à un voyage initiatique. A l’entrée, les traitements de haute technicité seront prodigués dans une « bulle » de douceur. La prise en charge parfaite de la douleur, le confort, l’écoute et le maintien du lien familial figureront parmi les principaux atouts de l’hôpital du 4ème millénaire, plus accueillant et plus rassurant.

D’ores et déjà, les jurys de Bordeaux, Dijon, Lyon, Metz-Thionville ont élu leur gagnant et trouvé l’illustrateur du texte. Fin mai le CHU de Rouen porteur de l’événement et créateur du Prix Flaubert réunira les nouvelles lauréates afin d’éditer un livre riche et original issu de l’imagination fertile des adeptes de science fiction et des dessinateurs.

La présentation de l’ouvrage aura lieu à Paris lors de la fête du livre le 14 octobre 2008.

La MACSF prendra en charge les coûts de fabrication des 5 000 livres. 2 000 seront mis en vente via le réseau de distribution du Groupe La Martinière en France à un prix d’environ 10 euros. Sur la vente de ces ouvrages 4,5 € seront reversés aux CHU pour financer une action culturelle en faveur des enfants hospitalisés dans les CHU participants. Le CHU de Rouen centralisera les profits des ventes en librairies. Enfin, 3 000 livres seront répartis dans les CHU qui les mettront directement en vente afin de recueillir des fonds pour réaliser des projets en pédiatrie.

Présentation du prix Flaubert
Lancé en 2004 par le CHU de Rouen, le prix Flaubert est une opération « littéraire » réalisée au profit des enfants hospitalisés. Les fonds recueillis par la vente de l’ouvrage financeront des projets d’amélioration des conditions de séjour des enfants.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.