CHU Grenoble Alpes : Etre le laboratoire du nouveau management à l’Hôpital

Ces dernières années, les hôpitaux ont dû faire face à de nombreuses réformes dans un contexte de fortes contraintes budgétaires. Les équipes hospitalières doivent aujourd’hui combiner qualité de soins, attentes des patients et nouveaux modes de prises en charge et faire preuve d’inventivité au quotidien. L’ensemble des hôpitaux de France, et notamment les Centres Hospitaliers Universitaires qui exercent leurs trois missions de soins, d’enseignement et de recherche, veillent à aborder ces changements humainement et avec les moyens alloués, afin de garantir, pour les patients, la qualité et la continuité des soins, mais aussi une qualité de travail pour les professionnels. Suite au drame que vient de connaître le CHU Grenoble Alpes, après le décès brutal de l'un des membres de son équipe médicale* et aux situations difficiles signalées par des praticiens**, Jacqueline Hubert, directrice générale et Jean-Pierre Zarski, président de la commission médicale d’établissement du CHU ont accordé un entretien à France Bleu Isère le 21 décembre 2017.

Ces dernières années, les hôpitaux ont dû faire face à de nombreuses réformes dans un contexte de fortes contraintes budgétaires. Les équipes hospitalières doivent aujourd’hui combiner qualité de soins, attentes des patients et nouveaux modes de prises en charge et faire preuve d’inventivité au quotidien. L’ensemble des hôpitaux de France, et notamment les Centres Hospitaliers Universitaires qui exercent leurs trois missions de soins, d’enseignement et de recherche, veillent à aborder ces changements humainement et avec les moyens alloués, afin de garantir, pour les patients, la qualité et la continuité des soins, mais aussi une qualité de travail pour les professionnels.
Suite au drame que vient de connaître le CHU Grenoble Alpes, après le décès brutal de l’un des membres de son équipe médicale* et aux situations difficiles signalées par des praticiens**, Jacqueline Hubert, directrice générale et Jean-Pierre Zarski, président de la commission médicale d’établissement du CHU ont accordé un entretien à France Bleu Isère le 21 décembre 2017. Ils souhaitent tout d’abord indiquer qu’ils comprennent les difficultés qui ont été exprimées par les professionnels. Ils ne les nient pas et constatent que comme dans tous les hôpitaux, et en particulier les CHU, de grandes tensions sont ressenties par la communauté hospitalière dans son ensemble. Ils n’entendent pas laisser les problèmes sans réponse. Pour autant, la stratégie du CHU n’a jamais été d’ « imposer une logique financière aux services comme cela a pu être entendu » a souligné Jacqueline Hubert. La direction générale insiste : « un Hôpital ne cherche pas la rentabilité mais à utiliser au mieux les moyens qui lui sont alloués ».
Face aux tensions éprouvées par les équipes, la direction générale entend revoir les modes de fonctionnement et la chaîne de communication entre services, pôles et direction pour proposer un nouveau management en accord avec les nouvelles attentes des professionnels. Dans un communiqué en date du 18 décembre, la direction générale et la Commission Médicale d’Etablissement réaffirment « leur attachement aux valeurs du service public hospitalier et tout particulièrement l’attention qu’elles accordent à la solidarité au sein de l’établissement, au respect et à la considération de tous les professionnels, tout en restant attentif au moindre signal d’alerte, même faible ». Différentes actions ont déjà été mises en place au sein du CHU et de ses équipes (commission Qualité de Vie au Travail, groupes de paroles). Un plan d’actions collectif qui sera proposé à Madame la Ministre de la Santé appliquera intégralement les recommandations du Rapport du Médiateur National.

Sur le même sujet 
*Grenoble: L’hôpital endeuillé après le suicide d’un neurochirurgien dans un bloc opératoire – 3/11/2017
**Harcèlement en pédiatrie – 19/12/2017
Grenoble la volonté d’un projet collectif qui servira d’exemple  – 9/01/2018
Communiqué de presse du CHU Grenoble Alpes – 18/12/2017
Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU Grenoble Alpes interviewée sur France Bleu Isère – 21/12/2017
Jean Pierre Zarski, président de la commission médicale d’établissement du CHU Grenoble Alpes sur France Bleu Isère – 21/12/2017
Communiqué de presse de la Conférence nationale des directeurs généraux de CHU qui soutient la gouvernance du CHU Grenoble Alples – 22/12/2017

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.