A Rennes, les futures mamans prennent rendez-vous en un clic

A Rennes, les futures mamans prennent leur rendez-vous en ligne, sur le site du CHU, www.chu-rennes.fr et sur www.doctolib.fr. Depuis le 12 septembre 2019, les consultations de la maternité étrennent ce nouveau service qui s'étendra aux autres spécialités conformément à la stratégie de fluidification des parcours patient adoptée par l'établissement.
A Rennes, les futures mamans prennent leur rendez-vous en ligne, sur le site du CHUwww.chu-rennes.fr et sur www.doctolib.fr. Depuis le 12 septembre 2019, les consultations de la maternité étrennent ce nouveau service qui s’étendra aux autres spécialités conformément à la stratégie de fluidification des parcours patient adoptée par l’établissement.
La prise de rendez-vous en ligne, un vrai « plus » pour les patients comme pour les professionnels !
Avec près de 570 000 consultations externes annuelles, optimiser la prise de rendez-vous est un enjeu pour le CHU de Rennes, tant du point de vue du parcours patient que du fonctionnement des équipes médico-soignantes et administratives.
En fonction du motif de rendez-vous (première consultation de grossesse, consultation de suivi de grossesse, consultation postnatale, première consultation d’allaitement…), du degré d’urgence et des créneaux disponibles, des plages de consultations sont proposées aux futures mamans, ou le cas échéant à leurs médecins adresseurs.
Une formule gagnant-gagnant pour les patients et les professionnels de santé
Coté patient, ce nouveau service, gratuit et accessible 24h/24, facilite les démarches et vient complémenter les modes de prise de rendez-vous traditionnels. Un système de rappel par sms et mails avant consultation permet de prévenir les oublis et retards et de réduire le nombre de rendez-vous non honorés. Désormais, les parturientes peuvent non seulement réserver leur consultation à n’importe quel moment via leur smartphone, tablette ou ordinateur, mais aussi la modifier en un clic en cas d’empêchement.
Coté CHU, la prise de rendez-vous en ligne contribue à améliorer la visibilité des professionnels et de leur expertise sur le web, à diminuer les délais d’attente pour proposer un rendez-vous notamment en gérant mieux les annulations, enfin à libérer du temps pour permettre aux personnels administratifs de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée comme l’accueil, l’information et l’orientation des patients.

Vers un parcours patient 100% numérique

Suite à cette première implantation, une extension progressive de la prise de rendez-vous en ligne sera proposée à d’autres services du CHU. Le développement d’outils numériques offre l’opportunité de repenser les relations usagers-hôpital, mais aussi ville-hôpital en rendant le CHU plus accessible aux patients comme aux praticiens libéraux avec qui il entretient des relations étroites.
Ce service s’inscrit dans une démarche plus globale de modernisation et de fluidification des parcours de soins au sein de l’établissement, avec à terme l’objectif d’un parcours patient 100% numérique (prise de rendez-vous, réalisation de formalités administratives, suivi médical du parcours… jusqu’au retour à domicile).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de la Réunion, se préparer au cyclone

Au cours de la nuit du 20 au 21 février dernier, l’île de la Réunion a évité le choc qu’aurait pu causer le cyclone baptisé Freddy, finalement passé à environ 190 km de ses côtes. Face à l’alerte orange, le CHU de la Réunion a lancé son plan cyclone pour anticiper les conséquences d’une potentielle catastrophe. Retour sur les mesures mises en place.

MARADJA, une décennie à accompagner les jeunes atteints de cancers

En France, environ neuf cent adolescents (15-18 ans) et mille quatre cent jeunes adultes (18-25 ans) sont touchés chaque année par le cancer. Au CHU de Bordeaux, un lieu particulier leur est destiné, MARADJA (Maison Aquitaine Ressources pour Adolescents et Jeunes Adultes), qui fête ses dix ans. Nous y avons rencontré Lucile Auguin, traitée à vingt-trois ans pour une leucémie aiguë.

Lactarium Raymond Fourcade, la page se tourne à Bordeaux

Le 5 décembre dernier, sur le site de l’hôpital Haut-Lévêque (Pessac), était posée la première pierre du futur Lactarium Raymond Fourcade. Le projet qui sera livré l’an prochain, 1200 m2 de bâti neuf doté d’équipements dernier cri, doit venir “conforter la place du CHU de Bordeaux comme le plus important lactarium au niveau national” ; et prendre le relais de l’actuel site de production basé à Marmande (Lot-et-Garonne), en fonctionnement depuis près d’un demi-siècle et que le CHU avait acquis en 2012.

Dr Jean-Victor Blanc : « On sort des tabous qui ont trop longtemps englobé les troubles psychiques »

Changer le regard du grand public sur la santé mentale. C’est la mission que s’est donné Jean-Victor Blanc, psychiatre à l’hôpital Saint Antoine à Paris et auteur du livre Pop & Psy. Et pour déstigmatiser et sensibiliser le plus grand nombre aux troubles psychiques, quoi de plus accessible que d’utiliser les films et les séries. Rencontre.