CHU : Premier accord de coopération franco-québécois

Daniel Moinard (1), Président de la Conférence des Directeurs Généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires Français signera un accord de coopération avec son homologue Québécois, Jean-Pierre Chicoine (2) le samedi 8 mars 2003 à 11 heures dans la salle du Conseil d'Administration du CHU de Nice.

Daniel Moinard (1), Président de la Conférence des Directeurs Généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires Français signera un accord de coopération avec son homologue Québécois, Jean-Pierre Chicoine (2) le samedi 8 mars 2003 à 11 heures dans la salle du Conseil d’Administration du CHU de Nice.

Cette alliance constitue une première au niveau international. Elle traduit la volonté de promouvoir le système hospitalo-universitaire francophone en créant un observatoire franco-québécois des pratiques et performances en matière de soins, d’enseignement, de recherche, de gestion et d’évaluation.

Il existe en effet de nombreux points de convergence entre les CHU français et québécois : la similitude des missions, l’attachement au principe de service public, l’adaptation de l’offre de soins aux besoins des populations, l’évolution rapide des technologies et des pratiques médicales mais aussi les contraintes budgétaires et la pénurie d’effectifs.

La capitalisation des savoirs hospitalo-universitaires français et québécois contribuera à mieux préparer l’avenir de ces prestigieuses institutions et à apporter des éléments de réponse aux nombreux défis qui interpellent les Directeurs Généraux.

Un programme pluriannuel 2003-2006 de mise en commun des expertises a été défini. Les travaux porteront principalement sur la nouvelle organisation par pôle ou par programme, la stratégie en réseaux, l’organisation de la recherche, les transferts de technologies, l’évaluation des nouvelles pratiques et de l’innovation… Le but de ces échanges est d’accélérer mutuellement l’atteinte de l’excellence.

Pour mener à bien ce projet, la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU interviendra de façon étroite et concertée avec les Conférences des Présidents de CME et des Doyens et avec la Fédération Hospitalière de France.

La coordination et le suivi des actions sont confiés pour la France à Alain Hériaud, Directeur Général du CHU de Bordeaux et pour le Québec à Robert Busilacchi, ancien Directeur Général du CHU de Québec, secrétaire général de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU Québécois.

La signature de l’accord de coopération se déroulera au lendemain des VIIIèmes Assises Nationales Hospitalo-Universitaires (3)auxquelles participera une importante délégation de représentants des CHU québécois.

(1) Directeur Général du CHU de Toulouse
(2) Directeur Général du CHU de Sherbrooke
(3) les 6 et 7 mars 2003 à l’Acropolis à Nice

Responsable de la coordination pour la France :
Alain Hériaud

Directeur Général
CHU de Bordeaux
12 rue Dubernat
33404 Talence
Tél : 05.56.79.53.00
Fax : 05.56.79.60.26.
Mel : href= »mailto:alain.heriaud@chu-bordeaux.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.