Circulations, la fresque et les mobiles d’Eldo Yoshimizu en lévitation à Poitiers

Une fresque magistrale, au-dessus de l’espace d'accueil du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers et plusieurs mobiles aux couleurs chatoyantes dansent dans le hall pour égayer le séjour des patients et le quotidien des soignants.

Une fresque magistrale, au-dessus de l’espace d’accueil du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers et plusieurs mobiles aux couleurs chatoyantes dansent dans le hall pour égayer le séjour des patients et le quotidien des soignants.
Inaugurée ce jeudi 21 février 2019, Circulations, composition du  sculpteur et mangaka japonais Eldo Yoshimizu se présente comme une métaphore du système sanguin, inspiré de l’esthétique romane de la capitale du Poitou. 
Par l’accueil de cette oeuvre au sein d’un centre dédié au cœur, le CHU de Poitiers marque sa volonté de "renforcer le vivre ensemble à l’hôpital, son inscription dans la vie de la cité et son engagement dans la promotion de la culture." 
Le projet artistique a pris forme avec le soutien du directeur des Beaux-arts de Grand-Poitiers, chargé du développement de la salle d’exposition le Miroir, et le directeur des éditions Le Lézard Noir.
Eldo Yoshimizu s’est fait connaître du public poitevin à travers le lancement de la ligne grande vitesse en 2017 : il a signé trois bâches de grande envergure pour la Ville de Poitiers. Elles sont visibles à Carnot, au TAP et à la gare SNCF.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.