Circulations, la fresque et les mobiles d’Eldo Yoshimizu en lévitation à Poitiers

Une fresque magistrale, au-dessus de l’espace d'accueil du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers et plusieurs mobiles aux couleurs chatoyantes dansent dans le hall pour égayer le séjour des patients et le quotidien des soignants.

Une fresque magistrale, au-dessus de l’espace d’accueil du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers et plusieurs mobiles aux couleurs chatoyantes dansent dans le hall pour égayer le séjour des patients et le quotidien des soignants.
Inaugurée ce jeudi 21 février 2019, Circulations, composition du  sculpteur et mangaka japonais Eldo Yoshimizu se présente comme une métaphore du système sanguin, inspiré de l’esthétique romane de la capitale du Poitou. 
Par l’accueil de cette oeuvre au sein d’un centre dédié au cœur, le CHU de Poitiers marque sa volonté de "renforcer le vivre ensemble à l’hôpital, son inscription dans la vie de la cité et son engagement dans la promotion de la culture." 
Le projet artistique a pris forme avec le soutien du directeur des Beaux-arts de Grand-Poitiers, chargé du développement de la salle d’exposition le Miroir, et le directeur des éditions Le Lézard Noir.
Eldo Yoshimizu s’est fait connaître du public poitevin à travers le lancement de la ligne grande vitesse en 2017 : il a signé trois bâches de grande envergure pour la Ville de Poitiers. Elles sont visibles à Carnot, au TAP et à la gare SNCF.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.