Clermont-Ferrand se vaccine contre la grippe

Le 25 octobre, Alain Meunier, directeur général du CHU, André Salagnac, Directeur général adjoint et le Pr Henri Laurichesse, président de la Commission médicale d’établissement, montreront l’exemple en se faisant vacciner dans le hall de l’établissement. Un geste de prévention particulièrement recommandé aux professionnels de santé. Plus exposés, ils doivent se protéger et protéger les autres, à savoir les patients fragiles, insuffisants cardiaques, respiratoires, personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que leur entourage familial et professionnel.

Le 25 octobre, Alain Meunier, directeur général du CHU, André Salagnac, Directeur général adjoint et le Pr Henri Laurichesse, président de la Commission médicale d’établissement, montreront l’exemple en se faisant vacciner  dans le hall de l’établissement. Un geste de prévention particulièrement recommandé aux professionnels de santé. Plus exposés, ils doivent se protéger et protéger les autres, à savoir les patients fragiles, insuffisants cardiaques, respiratoires, personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que leur entourage familial et professionnel.
La grippe n’est pas une maladie bénigne : au cours des trois derniers hivers, en Auvergne, 55 personnes ont été hospitalisées en Réanimation Soins Intensifs pour une grippe*.
Un nouveau vaccin
Le vaccin contre la grippe qui n’avait pas notablement changé en 2011  a vu sa composition largement modifiée pour l’hiver 2012-2013.  Conformément aux recommandations des experts de l’Organisation mondiale de la santé, deux de ses trois souches ont été changées afin à mieux faire correspondre les souches du vaccin avec les virus grippaux qui ont circulé l’hiver dernier. Ainsi les souches A (H3N2) et B contenues dans le vaccin sont nouvelles et la souche A(H1N1) de la pandémie de l’année 2009 – qui continue à circuler – a été conservée.
Les vaccins grippaux « saisonniers » disponibles en France gardent les caractéristiques des  vaccins des années précédentes : ils sont inactivés (fragmentés ou composés de sous-unités vaccinales), ne comportent pas d’adjuvants et sont aussi bien tolérés. Le vaccin utilisé au CHU ne contient pas d’aluminium.
*données InVS

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.