CLIC de Haute-Vienne et services sociaux du CHU : partenariat renforcé

Les CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination), le Conseil général de la Haute-Vienne et le CHU de Limoges poursuivent leurs efforts pour développer le réseau « département-hôpital ». Une volonté et une réalité illustrée par la réunion qui aura lieu le 2 octobre avec l'ensemble des acteurs concernés dans ces établissements.

Les CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination), le Conseil général de la Haute-Vienne et le CHU de Limoges poursuivent leurs efforts pour développer le réseau « département-hôpital ». Une volonté et une réalité illustrée par la réunion qui aura lieu le 2 octobre avec l’ensemble des acteurs concernés dans ces établissements.

La capacité des acteurs sanitaires et sociaux à travailler en réseau est un pré-requis pour optimiser la prise en charge des personnes âgées. Le CHU de Limoges et le Conseil général de la Haute-Vienne en sont convaincus, et réuniront le mardi 2 octobre, les 11 animatrices des CLIC de la Haute-Vienne, le Dr Ghislaine Monier médecin responsable des actions médico-sociales au Conseil général, l’ensemble des assistantes sociales du CHU de Limoges, et Philippe Verger, son directeur de la politique gérontologique.

Mieux connaître ses attentes et fonctionnements respectifs et donc établir de nouvelles procédures de partenariats adaptées, c’est améliorer la prise en charge globale de la personne âgée, qu’il s’agisse d’entrée ou de sortie d’hospitalisation, de permettre le maintien à domicile, ou de préparer une admission en maison de retraite.

Un enjeu majeur pour une population dont la démographie nécessite des solutions innovantes et un réseau performant.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.