» Clown de proximité  » : la tendre relation entre un nez rouge et des cheveux blancs

"Clown de proximité" : la tendre relation entre un nez rouge et des cheveux blancsDu 13 décembre au 11 février 2011, le CHU de Nîmes expose les bienfaits du théâtre d'improvisation monté par l'association «Clownes avant premières»* A l'hôpital la mobilité n'est pas réservée aux seules équipes de médecins, soignants et assistantes sociales... Des «clowns de proximité» se déplacent aussi à l'instar de Madame Boum et Julietta, deux membres de l'association «Clownes avant premières» qui partagent des instants privilégiés avec les résidents de l'unité Alzheimer du Centre de Gérontologie de Serre Cavalier du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes.

Du 13 décembre au 11 février 2011, le CHU de Nîmes expose les bienfaits du théâtre d’improvisation monté par l’association «Clownes avant premières»*

A l’hôpital la mobilité n’est pas réservée aux seules équipes de médecins, soignants et assistantes sociales… Des « clowns de proximité » se déplacent aussi à l’instar de Madame Boum et Julietta, deux membres de l’association « Clownes avant premières » qui partagent des instants privilégiés avec les résidents de l’unité Alzheimer du Centre de Gérontologie de Serre Cavalier du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Les comédiens réveillent l’esprit ludique des personnes âgées, mobilisent leurs capacités cognitives et lui font savourer l’instant présent. Témoins de ces séquences d’humour et de tendresses Laurent Nardini, photographe au CHU a saisi les échanges de regards, de baisers, de mots doux, de sourires. Moments de bonheur pris sur le vif, la galerie de portraits offre aux visiteurs l’occasion de découvrir les bienfaits de ce théâtre ambulatoire d’improvisation basée sur la rencontre avec un public acteur». « Car le public joue et le visiteur s’émeut devant cette improbable complicité » constate Séverine Salles, animatrice à Serre Cavalier.

Lieu de l’exposition : Hall de l’Amandier, centre de Gérontologie de Serre Cavalier
L’association « Clownes avant premières » rend visite aux personnes sur leurs lieux de vie et dans leur quotidien .Elle accompagne les changements nécessaires à la vie. Au delà du plaisir qu’elle suscite, c’est un soutien à l’entreprise individuelle et collective de prise en charge du vieillissement qu’est la nôtre.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.