Collaboration exemplaire entre France Alzheimer 49 et le CHU d’Angers

L'activité clinique et de recherche du CHU, en matière de maladie d'Alzheimer, fait écho au Plan national Alzheimer "2008-2010" a telle enseigne que l'établissement angevin a reçu en 2009 un soutien massif pour ses activités de "recherche-action". Soutien qui bénéficiera directement et indirectement aux patients de France Alzheimer 49, partenaire privilégié du CHU.

L’activité clinique et de recherche du CHU, en matière de maladie d’Alzheimer, fait écho au Plan national Alzheimer « 2008-2010 » a telle enseigne que l’établissement angevin a reçu en 2009 un soutien massif pour ses activités de « recherche-action ». Soutien qui bénéficiera directement et indirectement aux patients de France Alzheimer 49, partenaire privilégié du CHU.

La maladie d’Alzheimer est un drame pour les malades, leur entourage et la société toute entière. Principale cause de démence chez les sujets de 65 ans et plus, la maladie d’Alzheimer est une affection neurodégénérative. Elle entraîne la perte progressive et irréversible des capacités intellectuelles : troubles de la mémoire, du jugement et du raisonnement en découlent. Alors qu’en France, environ 850 000 personnes sont concernées en 2010, il est probable que le nombre de malades atteindra 2,5 millions en 2020. Le gouvernement a donc lancé un Plan national Alzheimer (2008-2012) avec pour ambition d’améliorer la prise en charge des patients, de renforcer le soutien aux familles ou encore de développer la recherche clinique.

Le diagnostic et la prise en charge complexes de la maladie d’Alzheimer nécessitent le recours à des structures de référence : les Centres Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR). Le patient et son entourage y trouvent une expertise en matière de diagnostic et de suivi. Celui du CHU d’Angers a été le premier Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR) des Pays de la Loire. Placé sous la responsabilité du Professeur Olivier Beauchet, ce centre est fort d’une équipe interdisciplinaire regroupant à la fois des compétences neurologiques, gériatriques, neuro-psychologiques. Depuis, le CMRR a d’ailleurs été labellisé « centre de référence pour les malades Alzheimer jeunes ».
Cette expertise a été reconnue et des moyens conséquents ont été attribués au CMRR en 2009 dans le cadre du plan national Alzheimer.

Au-delà de ses missions de diagnostic et de soins, le Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du CHU d’Angers a également une vocation de recherche très marquée.

La recherche du CMRR du CHU d’Angers a pour particularité d’avoir tout à la fois de vraies ambitions scientifiques et des implications directes dans l’amélioration de la prise en charge des patients et de leur famille. L’équipe du CHU mène ainsi des programmes de recherche que l’on qualifie de « recherche-action » et qui s’intéressent à l’impact de la maladie d’Alzheimer sur les activités de vie quotidienne.

Pour le centre angevin, 2009 aura vraiment été une année prolifique en matière de « recherche action » puisque 4 de ses projets auront été financés.
Parmi eux, le projet de recherche autour des « Troubles de l’équilibre » a reçu à la fois une reconnaissance nationale et un soutien associatif local à travers France Alzheimer 49.
La relation singulière qui s’est établie depuis plus de 20 ans entre l’association France Alzheimer 49 et l’équipe de neuro-gérontologie participe, indubitablement, à la qualité de la prise en charge des patients au CHU d’Angers.

Une collaboration exemplaire qui d’ailleurs a amené l’association et le CRMM à s’engager conjointement dans des activités et des recherches innovantes tel l’atelier des troubles de l’équilibre.

Le 29 mars 2010, à l’occasion d’un point presse, le CHU d’Angers et France Alzheimer 49 ont voulu réaffirmer leur volonté de poursuivre ensemble une collaboration qui répond parfaitement à l’esprit du Plan national Alzheimer 2008-2012.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.