Comité de la Recherche en Matière Biomédicale et de Santé Publique

Le Comité de la Recherche en Matière Biomédicale et de Santé Publique a été officiellement installé au CHU de Clermont Ferrand, le 24 octobre 2007.

Le Comité de la Recherche en Matière Biomédicale et de Santé Publique a été officiellement installé au CHU de Clermont Ferrand, le 24 octobre 2007.

La Présidence du Comité sera assurée par Monsieur le Professeur Bernard Dastugue, la vice-présidence étant confiée à Monsieur le Professeur Franck Durif.

Le Comité veillera à la coordination des activités de recherche exercées par les établissements ou organismes qui le composent ou qui lui sont associés (CHU, Université, INSERM, INRA), émettra des recommandations sur la promotion et l’organisation des activités de recherche et favorisera l’émergence de nouveaux projets.

Comité de la Recherche en Matière Biomédicale et de Santé Publique
Le décret en date du 7 novembre 2006 rappelle que dans chaque centre hospitalier et universitaire, un comité de la recherche en matière biomédicale et de santé publique veille à la coordination des activités de recherche exercées par les établissements et organismes qui le composent ou qui lui sont associés. Ce comité, composé de 12 membres qualifiés dans le domaine de la recherche, établit un rapport annuel.
Décret n° 2006-1355 du 7 novembre 2006, modifiant le code de la santé publique. JO du 9 novembre 2006.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.