Comptes certifiés sans réserve pour Saint-Etienne avec un excédent consolidé de 7,5 M€

Les comptes stéphanois ont été qualifiés "réguliers et sincères". L’exercice 2016 s'est clos avec un résultat excédentaire de 5,2 M€ sur l'activité principale du CHU et un excédent consolidé de 7,5 M€.
Les comptes stéphanois ont été qualifiés "réguliers et sincères". L’exercice 2016 s’est clos avec un résultat excédentaire de 5,2 M€ sur l’activité principale du CHU et un excédent consolidé de 7,5 M€. 
Fin 2016, le CHU de Saint-Etienne a atteint un taux de marge brute hors aides de 8,11%. La capacité d’auto-financement est porté à 39 M€ redonnant ainsi des capacités pour acquérir des équipements biomédicaux innovants. Si la charge de la dette reste importante, le CHU de St Etienne s’est désendetté de 58 M€ sur la période 2013-2016 et aucun nouvel emprunt n’a été contracté.
Une démarche de fiabilisation des comptes
Dans le même temps, l’établissement poursuit la réalisation de son schéma directeur immobilier « CHU à 2 sites » organisant la répartition de ses activités sur les sites Hôpital Nord et Hôpital Bellevue, avec le soutien financier déterminant de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.
Le CHU de St Etienne a engagé la démarche de fiabilisation de ses comptes dès 2013, tant sur les principes et méthodes comptables que sur le contrôle interne.
Le calcul des provisions est également conforme aux textes en vigueur.
Cette certification sans réserve des comptes garantit la fiabilité et la sincérité des informations comptables et financières du CHU de St Etienne, conformément au référentiel national.
Objectif tenu pour un retour à l’équilibre financier
En parallèle, le CHU stéphanois a atteint l’ensemble des objectifs du contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) 2013-2016 signé avec l’ARS Rhône-Alpes (désormais Auvergne-Rhône-Alpes).
Au terme de la période du CREF, le CHU a atteint tous les objectifs, parfois même au-delà. Ces excellents résultats sont le fruit de la mobilisation et des efforts de toutes les équipes hospitalières, d’une activité médicale soutenue et d’une maîtrise responsable des dépenses.
L’équilibre financier restauré permet au CHU de conforter ses activités et de poursuivre son développement au service de la population du territoire.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.