Conseil de surveillance : François Cuillandre, maire de Brest élu Président à l’unanimité

Le 22 juin 2010, le CHRU de Brest tenait son premier Conseil de surveillance depuis l'entrée en application de la loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire. L'établissement retrouve ainsi une instance délibérative, après une interruption de plus d'un an, due à la fusion entre le CHU de Brest et le CH de Carhaix, puis à l'attente de parution des textes issus de la loi HPST. M.François CUILLANDRE, maire de Brest a été élu Président à l'unanimité. Parmi les personnalités qualifiées membres du Conseil de Surveillance figure notamment M. Christian Troadec, maire de Carhaix-Plouguer.

Le 22 juin 2010, le CHRU de Brest tenait son premier Conseil de surveillance depuis l’entrée en application de la loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire. L’établissement retrouve ainsi une instance délibérative, après une interruption de plus d’un an, due à la fusion entre le CHU de Brest et le CH de Carhaix, puis à l’attente de parution des textes issus de la loi HPST. M.François CUILLANDRE, maire de Brest a été élu Président à l’unanimité. Parmi les personnalités qualifiées membres du Conseil de Surveillance figure notamment M. Christian Troadec, maire de Carhaix-Plouguer.

Cette première séance a permis la présentation du CHRU de Brest, dans son activité de soins, d’enseignement et de recherche.
Les membres du Conseil de Surveillance ont notamment été informés des grandes orientations du Projet médical d’établissement, ont débattu du projet gérontologique du CHRU, et ont délibéré sur les résultats financiers de l’exercice 2009, qui montrent une
diminution du déficit du CHRU conforme à ses objectifs.
Le lancement de la procédure de certification, prévue en 2011, a été présenté aux membres du Conseil de Surveillance.

Le Conseil de Surveillance succède au Conseil d’Administration. Cette instance a compétence sur la stratégie et exerce le contrôle permanent de l’établissement. La première séance s’est déroulée en présence de M. Bernard Dupont, Président du Directoire et M. le Pr Fenoll, Président de la Commission Médicale d’Etablissement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.