Consultation multidisciplinaire de la douleur

Dans le cadre des suites de la deuxième journée mondiale contre la douleur organisée à l'Assemblée Nationale du mois d'octobre 2005, une remise officielle de matériels destinés à améliorer la prise en charge de la douleur a été réalisée par l'association Hôpital 2000. Cette remise a eu lieu le vendredi 13 janvier 2006, à l'Hôpital Cochin, en présence de la présidente d'Hôpital 2000, Martine Jambon.

Dans le cadre des suites de la deuxième journée mondiale contre la douleur organisée à l’Assemblée Nationale du mois d’octobre 2005, une remise officielle de matériels destinés à améliorer la prise en charge de la douleur a été réalisée par l’association Hôpital 2000. Cette remise a eu lieu le vendredi 13 janvier 2006, à l’Hôpital Cochin, en présence de la présidente d’Hôpital 2000, Martine Jambon.

La consultation multidisciplinaire de la douleur du CHU de Rennes a ainsi reçu une pompe électronique d’auto administration (de morphine intraveineuse ou d’anesthésiques locaux péri nerveuse) ainsi que dix neurostimulateurs transcutané. Cette pompe permettra au service d’équiper les patients hospitalisés dans des services non dotés de tels matériels. Les neurostimulateurs serviront à faire fonctionner, au sein de la consultation de la douleur du CHU de Rennes, une cellule de prise en charge des douleurs neuropathiques par la neuromodulation.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.