Continuer à recruter en biologie des enseignants chercheurs non titulaires du DES de biologie

La Conférence des Doyens des Facultés de Médecine demande le maintien de la possibilité de recruter en discipline biologique dans les CH et U des enseignants chercheurs non titulaires du DES de biologie.

La Conférence des Doyens des Facultés de Médecine demande le maintien de la possibilité de recruter en discipline biologique dans les CH et U des enseignants chercheurs non titulaires du DES de biologie.

La Conférence des Doyens des Facultés de Médecine demande avec insistance une modification de l’ordonnance n°2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale pour permettre le maintien du recrutement de médecins ou chercheurs non titulaires du DES de biologie médicale dans les disciplines biologiques.

Il est en effet primordial que ceux ayant débuté leur cursus par un internat de spécialité médicale et/ou un parcours scientifique puissent avoir accès aux carrières hospitalo-universitaires des spécialités de la biologie médicale. La mise en application de l’ordonnance limitant l’accès à ces carrières seulement à ceux issus de la filière du DES de biologie risque de modifier l’équilibre et la complémentarité nécessaires entre les deux filières pharmaceutique et médicale et pourrait avoir des conséquences graves sur le recrutement de nos futurs collaborateurs hospitalo-universitaires. La mise en place de l’ordonnance, en l’état, affectera à terme la qualité et le dynamisme de la recherche médicale dans les Centres Hospitaliers et les Universités.

Avant la parution d’un texte de loi modifiant cette ordonnance, la Conférence des Doyens des Facultés de Médecine souhaite vivement que pour la révision 2011 des personnels hospitaliers et universitaires des Centres Hospitaliers et des Universités, les candidats des disciplines biologiques puissent de façon dérogatoire ne pas satisfaire aux conditions posées par cette ordonnance1.

Contact presse
Emilie Geoffroy-Ponson
Tél : 01 56 03 13 15 – 06 78 06 55 89
egeoffroy@i-e.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.