Contre le cancer : plateau technique performant et soutien adapté

Le 20 mars 2009, le CHRU de Lille a inauguré un Morpho TEP (Tomographe à Emission de Positons couplé à un scanner) pour un diagnostic hautement spécialisé et un espace d'accueil et d'information afin de répondre aux besoins d'écoute et de soutien des patients.

Le 20 mars 2009, le CHRU de Lille a inauguré un Morpho TEP (Tomographe à Emission de Positons couplé à un scanner) pour un diagnostic hautement spécialisé et un espace d’accueil et d’information afin de répondre aux besoins d’écoute et de soutien des patients.

La région Nord Pas-de-Calais est particulièrement concernée par le cancer. Avec plus de 8 500 patients représentant plus de 25 000 séjours d’hospitalisation chaque année, les pathologies cancéreuses occupent une part très importante de l’activité du CHRU de Lille.

Poursuivant son investissement dans le domaine de la prise en charge globale du cancer, le CHRU a acquis récemment son Morpho TEP (Tomographe à Emission de Positons couplé à un scanner). La Tomographie par Emission de Positons (TEP) est un examen scintigraphique. Son principe est simple : il s’agit d’injecter dans le corps par voie intraveineuse, un traceur légèrement radioactif afin de détecter des sites de fixation. Dans le cas de la TEP, le traceur est le plus souvent un analogue radiomarqué du glucose, qui se fixera au niveau des cellules anormales. C’est grâce à une caméra spéciale, la caméra à positons, qu’il est possible de visualiser ces sites, et ceci dans la plupart des organes du corps. Le morpho Tep est une machine hybride qui couple la caméra TEP avec un scanographe, pour une meilleure qualité des images TEP.

Le CHRU de Lille inaugure également « Aire Cancers » – espace d’accueil, d’information, de rencontre et d’écoute, pour les patients et leurs familles. L’espace Aire Cancer concentre les ressources d’information et accueille les patients et leurs proches pour une écoute individualisée et/ou des animations collectives ; une initiative recommandée par le plan Cancer.

Le Conseil Régional a participé au financement du Morpho TEP à hauteur de 1,105 millions d’euros, ( 43% du coût total) et apporté une aide de 27 215 euros pour créer l’espace d’accueil, d’information. L’ARH du Nord Pas-de-Calais a versé une contribution de 45 000 euros pour le fonctionnement de cette structure.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.