Coopération avec le Centre hospitalier de Montmorillon

A la demande du Centre hospitalier de Montmorillon, une convention a été conclue avec le CHU de Poitiers. Cette coopération pluriannuelle a été motivée par la volonté du CH de Montmorillon de garantir une réponse de qualité à la prise en charge de la population du territoire, d'optimiser les ressources médicales et de maintenir l'attractivité de son plateau technique, conformément aux objectifs du schéma régional d'organisation sanitaire de 3ème génération.

A la demande du Centre hospitalier de Montmorillon, une convention a été conclue avec le CHU de Poitiers. Cette coopération pluriannuelle a été motivée par la volonté du CH de Montmorillon de garantir une réponse de qualité à la prise en charge de la population du territoire, d’optimiser les ressources médicales et de maintenir l’attractivité de son plateau technique, conformément aux objectifs du schéma régional d’organisation sanitaire de 3ème génération.

Une Fédération médicale interhospitalière de chirurgie viscérale a été créée afin de développer une chirurgie viscérale respectant les critères quantitatifs et qualitatifs pour une sécurité optimale des soins. Dans le cadre de ce partenariat, le CHU de Poitiers renforcera ses capacités de recours dans le domaine de la chirurgie dite  » lourde  » et de la cancérologie digestive.

La Fédération médicale inter-hospitalière facilite le rapprochement d’activités médicales entre établissements de santé tout en respectant l’autonomie de chacun. Cette complémentarité des équipes médicales permet aux praticiens membres de la fédération des disciplines concernées, d’accéder aux plateaux techniques des deux établissements. L’accord concourt à une harmonisation des prises en charge. Ainsi, les règles de bonnes pratiques médicales et soignantes seront appliquées aux soins et activités faisant l’objet de protocoles identiques.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.