Coup de chapeau aux femmes et aux filles de science !

Le jeudi 11 février 2021, s'esst tenue la journée internationale des femmes et des filles de science. Initiée par l’ONU, cette journée a pour ambition de favoriser et accroître la participation des femmes et des filles dans les domaines scientifiques, où elles restent encore sous représentées. L'Institut Curie a porté le message.

Le jeudi 11 février 2021, s’esst tenue la journée internationale des femmes et des filles de science. Initiée par l’ONU, cette journée a pour ambition de favoriser et accroître la participation des femmes et des filles dans les domaines scientifiques, où elles restent encore sous représentées. L’Institut Curie a porté le message. 

"Les femmes et les filles de science explorent les mécanismes intimes de l’immunité, les confins de l’épigénétique, développent de nouveaux outils d’intelligence artificielle pour la médecine de précision, élaborent de nouvelles stratégies thérapeutiques… "Dans un contexte où la crise sanitaire met la science sur le devant de la scène internationale, l’Institut Curie rappelle que les femmes sont pourtant encore sous-représentées dans ce domaine : entre 1901 et 2018, seulement 17 femmes ont reçu un Prix de Nobel de sciences vs 582 hommes.
Marie Curie, fondatrice de l’Institut Curie est encore aujourd’hui la seule femme à avoir reçu deux Prix Nobel.
L’Institut Curie se félicite d’œuvrer depuis sa création afin que la communauté scientifique évolue en faveur d’une plus grande confiance envers les femmes: à ce jour, près de 57 % des médecins et/ou chercheuses et plus de 69 % des cadres de l’Institut sont des femmes (1).
[1] Source : Bilan social 2016 Institut Curie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.