Coup d’envoi d’une belle action de l’US Concarneau pour la recherche médicale

Le club de football breton a décidé de soutenir INNOVEO, le Fonds de dotation créé par le CHRU de Brest. A l’occasion de leur dernier match de la saison à domicile contre Pau, vendredi 19 mai , à Concarneau, les Thoniers porteront tous un maillot arborant le logo INNOVEO.
Le club de football breton a décidé de soutenir INNOVEO, le Fonds de dotation créé par le CHRU de Brest. A l’occasion de leur dernier match de la saison à domicile contre Pau, vendredi 19 mai , à Concarneau, les Thoniers porteront tous un maillot arborant le logo INNOVEO.
Fiers de défendre la recherche médicale
Une belle initiative rendue possible grâce à la solidarité et à l’engagement des deux principaux partenaires maillot du club: Crédit Mutuel de Bretagne et Tanguy Matériaux.«Nous sommes fiers de porter les couleurs d’INNOVEO et de défendre la recherche médicale sur le territoire», s’est félicité Jacques Piriou, président de l’US Concarneau.
Le Finistère, terrain exemplaire de développement
«Je remercie l’US Concarneau et ses partenaires pour leur soutien et cette action exemplaire de générosité. Cette initiative prouve donc que le Finistère est un terrain formidable pour le développement de la recherche en lien étroit avec les entreprises locales », a déclaré Philippe El Saïr, Directeur du CHRU de Brest et Président du Fonds INNOVEO.
Jean-Guy Le Floch, ambassadeur d’INNOVEO s’est dit, quant à lui, «très honoré» d’être l’ambassadeur d’INNOVEO. «La recherche en santé dans le Finistère doit être une priorité. Cette rencontre sportive à Concarneau illustre parfaitement les valeurs de solidarité qui prévalent chez les acteurs économiques finistériens. Je suis confiant dans notre capacité à nous mobiliser pour la recherche médicale», a-t-il ajouté.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.