COVID-19 : Air France lance une campagne de dons pour offrir 100 millions de « miles » aux hospitaliers en première ligne

Pour les remercier de leur engagement et afin de leur permettre de récupérer après ces longues semaines en première ligne, Flying Blue, programme de fidélité d'Air France - KLM sollicite la générosité de ses membres afin de donner des "miles" aux personnels des établissements publics de santé et médico-sociaux permettant de leur offrir notamment des billets d’avion pour partir en vacances.

Pour les remercier de leur engagement et afin de leur permettre de récupérer après ces longues semaines en première ligne, Flying Blue, programme de fidélité d’Air France – KLM sollicite la générosité de ses membres afin de donner des "miles" aux personnels des établissements publics de santé et médico-sociaux permettant de leur offrir notamment des billets d’avion pour partir en vacances.
Pour honorer l’engagement et la mobilisation des professionnels des hôpitaux et EHPAD publics des régions les plus touchées par le COVID-19, Flying Blue, programme de fidélité d’Air France – KLM, s’associe à la Fédération hospitalière de France (FHF) pour offrir des miles donnés par leurs membres. Flying Blue s’engage à doubler les dons de ses membres jusqu’à 75 millions de Miles.

Un don de 50 000 "miles" par personne pour les régions les plus touchées

«Tout au long de la crise, les professionnels des établissements hospitaliers et médico-sociaux publics ont fait preuve d’une mobilisation extraordinaire, estime la direction de Flying Blue. Notre objectif est d’atteindre 100 millions de miles de donations qui seront ainsi proposés aux professionnels ayant travaillé pendant la période de crise dans les régions Grand-Est, Haut-de-France, Ile-de-France et Bourgogne-Franche-Comté, qui ont été particulièrement touchées par le Covid-19». 50 000 miles pourraient donc être offerts à chaque professionnel bénéficiaire, soit l’équivalent de 2 billets d’avion A/R en Europe ou en France ou l’accès à d’autres types de produits et services comme des locations de voiture ou des chambres d’hôtel. Ces miles sont valables pendant deux ans.

Un formulaire à compléter avant le 15 juin

Pour pouvoir bénéficier de cette offre, les professionnels ayant exercé dans ces 4 régions pendant la crise devront compléter, d’ici le 15 juin, un simple formulaire à renvoyer à Flying Blue. Des billets seront alors attribués dans la limite du nombre de miles collectés. Plus de 2000 professionnels devraient ainsi bénéficier de cette offre.
« Depuis le début de cette crise, la FHF s’est mobilisée pour permettre aux professionnels des établissements de santé et médicosociaux publics de pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Nous avons notamment œuvré pour faciliter les gardes d’enfants, la reconnaissance de l’engagement financier… Mais, grâce à l’élan de solidarité et de gratitude des Français et des entreprises, nous avons pu imaginer des dispositifs qui dépassent le cadre de nos missions premières. L’initiative proposée par Flying Blue en est une belle illustration et je tiens à remercier évidemment Air France-KLM et son programme Flying Blue ainsi que tous leurs membres qui ont offert leur Miles», déclare Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.