COVID-19 : Tous mobilisés pour un soutien psychologique aux soignants !

Parce qu’il est urgent d’aider et de soutenir les soignants, l’association Soins aux Professionnels en Santé SPS (SPS ) propose son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique avec une écoute téléphonique par des psychologues et des téléconsultations ou consultations de psychologues, médecins généralistes et psychiatres via le réseau national du risque psychosocial. Un dispositif dont Réseau Hôpital & GHT est partenaire avec COVID19-Presse Pro et la MNH.

Parce qu’il est urgent d’aider et de soutenir les soignants, l’association Soins aux Professionnels en Santé SPS (SPS ) propose son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique avec une écoute téléphonique par des psychologues et des téléconsultations ou consultations de psychologues, médecins généralistes et psychiatres via le réseau national du risque psychosocial. Un dispositif dont Réseau Hôpital & GHT est partenaire avec COVID19-Presse Pro et la MNH.
Actuellement, tous les personnels soignants sont mobilisés dans la gestion de l’épidémie liée au COVID-19. Ils sont en première ligne, tant pour détecter le virus que pour soigner les personnes malades. Toute la population compte sur eux pour protéger sa santé et réaliser les soins qui s’imposent. En retour, il est primordial de soutenir et écouter ces professionnels sur-sollicités et en proie à l’inquiétude, de les accompagner pour qu’ils puissent mener à bien leur mission et travailler dans de bonnes conditions. Comme l’a déclaré le gouvernement le 14 mars dernier: «Nous devons aider, soutenir tous nos soignants, tous ceux qui contribuent aux soins, à l’hôpital comme en ville et en établissement. Tout sera mis en œuvre pour qu’ils puissent exercer leur métier».

Une plateforme accessible 24h/24 et 7j/7au 0 805 23 23 36 ou via l’appli Asso SPS

SPS a mis en œuvre, avec la plateforme nationale d’appel Pros-Consulte composée de 100 psychologues experts, une écoute, un soutien et une proposition de ré-orientation vers le réseau national du risque psychosocial. La plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via le numéro vert  0 805 23 23 36 ou l’application mobile Asso SPS
Le dispositif adapté d’aide et d’accompagnement spécifique conçu par SPS comprend:
une écoute téléphonique par des psychologues avec réorientation via le numéro vert ou l’application mobile 
des téléconsultations ou consultations de psychologues, médecins généralistes et psychiatres via le réseau national du risque psychosocial.
Ce réseau national du risque psychosocial a été lancé par SPS grâce à ses trois partenaires, les réseaux Souffrance & Travail, le Service de Santé des Armées et Morphée. Il regroupe près de 1000 professionnels référents chargés de proposer une téléconsultation ou une consultation aux professionnels en santé. La liste départementale est accessible sur le site www.asso-sps.fr/reseau-national-du-rps. L’ensemble du réseau de psychologues, médecins généralistes et psychiatres est mobilisé à son plus grand e?ectif pour aider l’ensemble des professionnels en santé.
Pour qu’ils puissent assurer leur mission auprès de la population, tous les personnels soignants, sans exception, doivent connaître le dispositif SPS et notamment le numéro d’appel et l’application mobile Asso SPS.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.