CRC : Le rapport qui conforte la stratégie de regroupement de l’AP-HP

La Chambre Régionale des Comptes d'Ile-de-France vient de rendre public son rapport sur l'organisation des soins à l'AP-HP. Il constate notamment des «inadéquations existantes dans l'affectation des ressources disponibles». Le rapport de la CRC vient ainsi conforter le bien fondé des réformes engagées par le directeur général de l'AP-HP pour améliorer l'organisation de l'institution conformément à ce qu'appellent de leurs voeux les patients et les personnels de ses hôpitaux.

La Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France vient de rendre public son rapport sur l’organisation des soins à l’AP-HP. Il constate notamment des «inadéquations existantes dans l’affectation des ressources disponibles». Le rapport de la CRC vient ainsi conforter le bien fondé des réformes engagées par le directeur général de l’AP-HP pour améliorer l’organisation de l’institution conformément à ce qu’appellent de leurs voeux les patients et les personnels de ses hôpitaux.

Axe majeur de la modernisation de l’AP-HP, la mise en place de 12 nouveaux groupes hospitaliers multi-sites répond à une double logique d’adaptation de l’offre de soins aux nouveaux besoins des usagers et d’amélioration de la gouvernance et de l’efficience de l’institution.

L’unicité de l’AP-HP lui permet en effet d’envisager une véritable stratégie de groupe et de développer les synergies entre ses différents établissements pour mieux répondre aux besoins de santé de la population : mise en place de filières de prise en charge complètes et fluides, renforcement de la complémentarité entre les différents sites sur un même territoire, meilleure coordination entre les équipes, optimisation de l’organisation de la permanence des soins, et construction de projets médicaux de groupe cohérents.

La création de ces nouveaux groupes hospitaliers doit permettre d’optimiser le management et la gestion de l’AP-HP en simplifiant le pilotage et en mettant en place des entités hospitalières disposant d’un panel d’activités médicales répondant à l’ensemble des besoins de proximité et de recours de la population et bénéficiant d’une taille critique suffisante pour assurer des prise en charge de haute qualité au meilleur coût pour la collectivité.

Ils permettront également de faciliter la mutualisation de fonctions techniques et médico-techniques entre les différents établissements de l’AP-HP.

Cette réorganisation constitue une étape indispensable dans le processus global de modernisation et de transformation de l’institution pour permettre à l’AP-HP de s’inscrire dans l’hôpital XXI ème siècle.

Communiqué de l’AP-HP du 31 mars 2010

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.