Création de 4 groupements hospitaliers universitaires

L'AP-HP s'engage dans la constitution quatre Groupements Hospitaliers Universitaires dont la finalité est d'offrir aux usagers, au plus près de chez eux, une gamme de services adaptés aux besoins sanitaires.

Remis au ministre de la santé le 7 avril dernier par Rose-Marie Van Lerberghe, directrice générale de l’AP-HP, et présenté à l’ensemble des instances de l’institution, le plan d’action peut désormais être engagé.

Quatre Groupements Hospitaliers Universitaires sont constitués dont la finalité est d’offrir aux usagers, au plus près de chez eux, une gamme de services adaptés aux besoins sanitaires. Cette offre doit tenir compte de celle déjà existante dans le bassin de vie et anticiper les évolutions démographiques qui se dessinent.

Le souci de développer un travail fructueux avec l’université et la recherche, dont le rôle est indissociable de l’accomplissement de la mission dévolue au Centre Hospitalier Universitaire d’Ile de France, a également guidé le choix de constitution de ces ensembles géographiques homogènes.

Ces groupements constituent le cadre de cohérence qui permettra une constante allocation des ressources au plus efficient et au plus juste.

Ils sont destinés à rapprocher la direction générale des hôpitaux dans le processus de décision, d’impulsion et de pilotage de même que dans la préparation, le suivi et la mise en oeuvre des plans stratégiques. Leur management s’appuie sur deux leviers :

– Un directeur exécutif représentant de la directrice générale auprès de chaque ensemble.Il est membre du comité de direction et sa mission est d’assurer le relais entre les établissements et la direction générale
– Un comité d’orientation associant présidents des Comités Consultatifs Médicaux, directeurs et doyens de chaque ensemble

Le directeur exécutif, représente une interface de communication, d’animation et d’arbitrage. Il a vocation à susciter, formuler et accompagner de manière transversale les évolutions stratégiques en matière d’organisation et de structures hospitalières dans la zone pour laquelle il assure cette responsabilité. Ont été nommés pour assurer cette mission Françoise Quesada, Jean-Michel Diébolt, Alain Lepère et Louis Omnès.

Cette nouvelle organisation ne crée pas un échelon administratif supplémentaire et confirme le rôle pivot des hôpitaux dans le domaine de la gestion et de la conduite opérationnelle de l’action. Elle témoigne de la volonté de responsabiliser les acteurs administratifs et médicaux de chaque site dans la perspective de la déconcentration prochaine de certaines compétences du siège vers les hôpitaux.

Source de cohérence dans le pilotage des 39 hôpitaux que compte l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, elle est aussi la meilleure garantie de son équilibre et son unité comme CHU d’Ile de France.

CREATION DE QUATRE GROUPEMENTS HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES

GROUPEMENT NORD
ANIME PAR JEAN?MICHEL DIEBOLT

AVICENNE, BEAUJON, R. DEBRE, LARIBOISIERE – F. WIDAL, BICHAT – CL. BERNARD, L. MOURIER, R. MURET – BIGOTTINI, CH. RICHET, J. VERDIER, VILLEMIN – P. DOUMER, BRETONNEAU, SAINT-LOUIS.

GROUPEMENT EST
ANIME PAR LOUIS OMNES

PITIE-SALPETRIERE, CH. FOIX – J. ROSTAND, ROTHSCHILD, TENON, A. TROUSSEAU, JOFFRE – DUPUYTREN, SAINT-ANTOINE.

GROUPEMENT SUD
ANIME PAR FRANÇOISE QUESADA

H. MONDOR, P. BROUSSE, A. CHENEVIER, E. ROUX, A. BECLERE, BICETRE, G. CLEMENCEAU, SAN-SALVADOUR.

GROUPEMENT OUEST
ANIME PAR ALAIN LEPERE

G.H. HÔTEL DIEU – LA COLLEGIALE, G.H. BROUSSAIS – Hôpital Européen Georges POMPIDOU, BROCA – LA ROCHEFOUCAULD, C. CELTON, COCHIN – SAINT VINCENT DE PAUL – LA ROCHE GUYON, NECKER – ENFANTS MALADES, A. PARE, R. POINCARE, SAINTE PERINE – CHARDON LAGACHE – ROSSINI, VAUGIRARD – G. PALLEZ, BERCK, HENDAYE.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

Etudes de Médecine : Romuald Blancard ou l’un des visages de l’ouverture du 2e cycle à la Réunion

Depuis septembre, il fait partie de la première promotion d’étudiants en médecine de quatrième année de La Réunion. Pour Réseau CHU, Romuald Blancard a accepté de nous parler de l’ouverture du deuxième cycle des études médicales sur son île, mais pas seulement. Son parcours atypique, son stage en psychiatrie, ses rêves jamais trop grands etc. ont été abordés dans les locaux du nouveau campus bioclimatique de Sainte-Terre. Sans langue de bois.

Le CHU de La Réunion a pris la vague rose

La seizième édition de la Run Odysséa Réunion s’est tenue les 4 et 5 novembre sur le site de l’Étang-salé, dans l’ouest de la Réunion, et ce malgré une météo capricieuse qui a bien failli compromettre l’opération. 275 000 euros ont été récoltés. Un succès auquel est associé le CHU de la Réunion, partenaire pour la première fois cette année, et dont le baptême de l’eau a été placé sous le signe de la prévention. Reportage.

A Nancy, l’Infiny au service des MICI

En juin 2021, l’Agence nationale de la recherche annonçait le financement de douze nouveaux Instituts hospitalo-universitaires, montant ainsi le nombre d’IHU à dix-neuf avec l’ambition de faire de la France la première nation souveraine en matière de santé à l’échelle européenne. Sur ces douze nouveaux établissements, deux d’entre eux ont obtenu, en raison de “intérêt de santé publique majeur” qu’ils présentaient, le label “IHU émergent ».” C’est notamment le cas de l’IHU INFINY du CHRU de Nancy, officiellement lancé le 7 septembre dernier, et spécialisé dans la prise en charge des MICI.