Création de l’institut du Thorax

Le lundi 7 juin 2004, l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), le Centre Hospitalo-Universitaire (CHU) et l'Université de Nantes s'associent pour donner naissance à l'institut du Thorax. Cette création a lieu en présence de Christian Bréchot, Directeur Général de l'Inserm, Jean-Paul Guérin, Directeur Général du CHU de Nantes et François Resche, Président de l'Université de Nantes.

Le lundi 7 juin 2004, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), le Centre Hospitalo-Universitaire (CHU) et l’Université de Nantes s’associent pour donner naissance à l’institut du Thorax. Cette création a lieu en présence de Christian Bréchot, Directeur Général de l’Inserm, Jean-Paul Guérin, Directeur Général du CHU de Nantes et François Resche, Président de l’Université de Nantes.

Le nouvel Institut constitue une approche organisationnelle innovante sur le plan national et européen, en continuité avec la réorganisation réussie du CHU de Nantes en pôles. L’Institut mobilise plus de 600 personnes dont une soixantaine de médecins cliniciens, une trentaine de chercheurs et enseignants chercheurs autour des problématiques liées aux maladies pulmonaires, vasculaires et cardiaques, première cause de mortalité dans les pays développés.
II fédère autour d’objectifs communs et d’ambitions partagées, les équipes de recherche de l’unité Inserm U533, les équipes médicales du pôle Thoracique et Cardio-Vasculaire de l’hôpital, les équipes de recherche clinique cardio-vasculaire du Centre d’investigation Clinique Inserm-CHU et les équipes universitaires dont les thématiques d’enseignement sont liées à ces thèmes.

Dans le débat actuel sur la réorganisation nationale de la recherche, l’Institut du Thorax apparaît comme un nouveau modèle nantais, comme le fut il y a 6 ans, la réorganisation de l’hôpital en pôles, modèle repris récemment à l’échelon national.

L’institut du Thorax ouvre de nouveaux horizons en renforçant la complémentarité entre les différents métiers de la santé pour susciter de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques au service du malade.
Une meilleure visibilité de ses équipes lui permettra de participer pleinement aux réseaux européens ou internationaux.
L’Institut du Thorax constitue un creuset pour développer une culture commune entre chercheurs, cliniciens et enseignants, afin d’accélérer le passage de la recherche fondamentale à l’application médicale. II instaure des passerelles entre les métiers et permet ainsi de croiser savoirs et compétences, et de faire émerger de nouveaux métiers comme celui de clinicien-chercheur.

Leader européen dans la recherche sur la mort subite cardiaque de l’adulte (500 à 600.000 morts subites/an en Europe), l’Institut développe des approches originales alliant génétique et génomique fonctionnelle.
Pour faire face à la maladie coronaire et l’hypertension artérielle pulmonaire, les chercheurs mettent au point en partenariat avec des industriels de nouvelles prothèses destinées à maintenir fonctionnelles les artères coronaires obstruées et avec les cliniciens de nouvelles approches médicamenteuses.

L’Institut est un centre expert européen dans la prise en charge et le suivi des patients atteints d’insuffisance cardiaque, affection en constante augmentation qui représente un réel problème de santé publique. II est par ailleurs un des centres nationaux à posséder une expertise internationalement reconnue dans le traitement des anévrysmes aortiques, l’implantation de coeurs artificiels et la transplantation cardiaque et pulmonaire. II est également un centre national de prise en charge de la mucoviscidose.

L’institut, qui accueille 70 étudiants, génère un vivier de jeunes chercheurs et médecins.

Contact Institut du Thorax :
Annie Busson Tél. : 02 40 41 11 10- Fax : 02.40.41.29.50. -e.mail : href= »mailto:annie.busson@nantes.inserm.fr » Faculté de Médecine – 1, rue Gaston Veil – 44035 Nantes cedex 1

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.