Création d’un pôle biologie-pathologie

L'installation du pôle de biologie pathologie marque une première étape dans le regroupement l'ensemble des laboratoires du CHRU qui sera achevé en 2006. Inscrite au plan hôpital 2007, cette opération bénéficie d'un dispositif immobilier original.

L’installation du pôle de biologie pathologie marque une première étape dans le regroupement l’ensemble des laboratoires du CHRU qui sera achevé en 2006. Inscrite au plan hôpital 2007, cette opération bénéficie d’un dispositif immobilier original.

Le regroupement des laboratoires impulse de nouvelles synergies médicales, organisationnelles et structurelles : médicales avec le renforcement de 4 axes de coopération, (oncologie, endocrino-métabolisme, pathologies inflammatoires et transplantation et greffes) ; organisationnelles avec la mise en place de zones communes (zone contrôlée, réception-tri-enregistrement des échantillons), et enfin structurelles avec le rapprochement des services d’anatomopathologie, de biochimie endocrinologie et de biochimie et biologie moléculaire.

Un dispositif immobilier original
Les 3 étages occupés par le pôle biologie-pathologie sont loués à la société SEDAF, société de promotion immobilière sur le site d’Eurasanté qui regroupe des entreprises et activités du secteur Biologie/Santé du CHRU de LILLE. L’originalité de la démarche réside dans la rapidité de transformation des 5000 m2 du pôle initialement conçus pour une activité tertiaire et que la société SEDAF a su transformer en quelques mois en centre de biologie.

Le CHRU de Lille compte aujourd’hui 23 laboratoires répartis sur l’ensemble des hôpitaux du site ainsi que sur le pôle Recherche de la Faculté. Les laboratoires emploient 688 personnes dont 138 médecins et réalisent plus de 7 millions d’analyses par an.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.