Création d’une école de sages-femmes

Jusqu'à présent, dans l'Ouest, les sages-femmes devaient obligatoirement suivre leur formation au plus près, à Rennes ou Nantes. A partir de la rentrée 2002, 18 places seront accessibles pour une formation à BREST, au sein de la Faculté de Médecine. Le recrutement des nouveaux élèves sera assuré par la Faculté de Médecine et s'effectuera par la voie du concours de Premier Cycle des Etudes Médicales 1 (PCEM1), à partir de l'année universitaire 2001-2002.Dans cet esprit, le programme du PCEM 1 de la Faculté de Médecine de BREST sera modifié afin d'être adapté le mieux possible aux études de sages-femmes.

L’implantation à Brest de cette nouvelle école au sein de la Faculté de Médecine est une expérience pilote (expérience menée également à Grenoble). Elle complète la possibilité de formation aux métiers médicaux dans la Région Bretagne et répond au problème posé par la situation démographique des corps des gynécologues-obstétriciens et des sages-femmes. A titre indicatif, 36 des 183 sages-femmes du Finistère ont 50 ans ou plus.

L’ouverture de cette école répond par ailleurs à plusieurs objectifs :<:b>

– améliorer le niveau de recrutement des sages-femmes ;
– offrir un débouché supplémentaire aux étudiant(e)s de PCEM 1 ;
– faire poursuivre une partie de leurs études ensemble aux étudiants en Médecine et aux élèves sages-femmes pour leur permettre d’acquérir une culture commune et l’habitude de travailler ensemble ;
– faire bénéficier les élèves sages-femmes de certains enseignements et du dispositif pédagogique de la Faculté de Médecine.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.