Croisière en Méditerranée pour des jeunes patients du CHU de Nancy

Du 23 au 30 août 2008, huit enfants atteints de cancer et en situation de handicap physique suite à des traitements vont passer une semaine de vacances à bord d'une goélette en mer Méditerranée. Une première pour ces enfants du service d'oncologie pédiatrique du CHU de Nancy qui, grâce à l'accompagnement de 2 médecins, d'une infirmière, d'une éducatrice, de profs de sport et d'une intendante, vont se familiariser avec la navigation et de multiples activités nautiques. Objectif : rompre avec « l'isolement de fait » dans lequel les maintient leur maladie grâce à ces vacances hors du commun.

Du 23 au 30 août 2008, huit enfants atteints de cancer et en situation de handicap physique suite à des traitements vont passer une semaine de vacances à bord d’une goélette en mer Méditerranée. Une première pour ces enfants du service d’oncologie pédiatrique du CHU de Nancy qui, grâce à l’accompagnement de 2 médecins, d’une infirmière, d’une éducatrice, de profs de sport et d’une intendante, vont se familiariser avec la navigation et de multiples activités nautiques. Objectif : rompre avec « l’isolement de fait » dans lequel les maintient leur maladie grâce à ces vacances hors du commun.

La vie collective dans un espace réduit, la découverte d’un environnement différent loin des proches, la nécessité de faire avec le handicap pour progresser malgré tout, sont autant d’opportunités pour ces enfants d’apprivoiser leur autonomie, leur sociabilité, leur confiance en eux tout en leur permettant grâce au sport de se réconcilier avec leur corps malade.
L’Association pour la Promotion du Sport chez l’Enfant Malade (APSEM), à l’écoute des besoins des enfants et des adolescents malades et de toutes leurs demandes d’activités physiques, répond en cet été 2008 à 8 d’entre eux atteints d’un cancer et en situation de handicap physique.

Avec l’organisation de cette croisière, l’association souhaite rompre leur sentiment de « mise à l’écart » des autres. Sur les murs du service de cancérologie de l’hôpital d’enfants du CHU de Nancy sont dessinés des voiliers et la mer pour les faire rêver. L’APSEM a décidé en 2008 de faire du rêve une réalité en les emmenant à bord d’une goélette sur les eaux de la Méditerranée du 23 au 30 août 08.

Embarquement au port de Hyères pour une semaine de croisière, d’excursions, d’activités et de moments partagés à suivre en direct sur le href= »http://challenge.apsem.fr. » target= »_blank »
Cette opération d’envergure bénéficie du soutien de l’Association pour la Promotion du Sport chez l’Enfant Malade et du concours de nombreux partenaires et donateurs.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.