Daniel Moinard nommé à la tête du CHU de Lyon

Daniel Moinard nommé à la tête du CHU de LyonLe 6 janvier 2011, Daniel Moinard a été nommé Directeur Général du CHU de Lyon par décret du Président de la République. Dès sa prise de fonction, Daniel Moinard a témoigné sa fierté quant à cette nomination et a tenu à exprimer à l'ensemble du personnel «sa volonté d'oeuvrer à leurs côtés pour continuer à faire du CHU de Lyon un acteur de santé, de recherche et de formation de tout premier rang».

Dès sa prise de fonction, Daniel Moinard a témoigné sa fierté quant à cette nomination et a tenu à exprimer à l'ensemble du personnel «sa volonté d'oeuvrer à leurs côtés pour continuer à faire du CHU de Lyon un acteur de santé, de recherche et de formation de tout premier rang»
Le 6 janvier 2011, Daniel Moinard a été nommé Directeur Général du CHU de Lyon par décret du Président de la République.

Dès sa prise de fonction, Daniel Moinard a témoigné sa fierté quant à cette nomination et a tenu à exprimer à l’ensemble du personnel «sa volonté d’oeuvrer à leurs côtés pour continuer à faire du CHU de Lyon un acteur de santé, de recherche et de formation de tout premier rang».

Daniel Moinard a également souligné le travail considérable effectué par son prédécesseur, Paul Castel, et invite ses collaborateurs à «relever ensemble les défis que rencontrera le CHU, pour toujours offrir une meilleure qualité des soins à la population».

Daniel Moinard (63 ans)
Le parcours de Monsieur Moinard est remarquable. A son actif, les directions successives de 6 CHU : Poitiers, Toulouse, Nantes, Caen, Montpellier et Lyon. Une expérience qui fait de lui une référence dans le monde hospitalier.

Diplômé de la Faculté de Droit de Poitiers (Maîtrise de Droit Public) et de l’Ecole nationale de la santé publique (aujourd’hui EHESP), Daniel Moinard a débuté sa carrière hospitalière en 1972 en tant qu’assistant au CHU de Poitiers. Il restera dans cet établissement jusqu’en 1988, occupant différents postes. Après avoir assuré la direction du centre hospitalier de Niort de 1988 à 1992, il reviendra au CHU de Poitiers en tant que Directeur général de 1992 à 1998. Il sera ensuite nommé à la tête du CHU de Toulouse de mai 1998 à mai 2007. A cette date et à sa demande expresse, en position statutaire de congé spécial (mai 2007) en charge par le Ministère de la Santé de gérer des situations de crise en CHU, Monsieur Moinard a assuré l’intérim de la Direction Générale des CHU de Nantes d’avril à août 2008, de Caen de mars à septembre 2009 et de Montpellier depuis avril 2010.

Au cours de sa carrière Monsieur Moinard a assuré différentes responsbilités au titre de :
– Président du Conseil Scientifique de l’ANAP
– Président de la Conférence des DG de CHU (2001 à 2004)
– Membre de la commission sur les missions de l’hôpital, présidée par Monsieur Gérard Larcher
– Membre du CA du centre national de gestion des personnels médicaux et de direction des hôpitaux
– Membre du CA de la société française d’histoire des hôpitaux
– Membre du CA de l’IRCANTEC, président de la commission de pilotage technique et financier

Daniel Moinard est Chevalier de la légion d’Honneur et Officier de l’ordre national du mérite.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.