Bresse, Dauphiné, Rhône, Vercors, 6 GHT signent une convention cadre avec Lyon

Vendredi 31 mars, Dominique Deroubaix, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon, et les directeurs des établissements support de 6 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT)* représentant 40 établissements ont signé un accord cadre de partenariat CHU-GHT tel que prévu dans la constitution des GHT. Les collaborations entre CHU et GHT ont été officiellement actées avec les présidents du collège médical et les directeurs des GHT.
Vendredi 31 mars, Dominique Deroubaix, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon, et les directeurs des établissements support de 6 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT)* représentant 40 établissements ont signé un accord cadre de partenariat CHU-GHT tel que prévu dans la constitution des GHT. Les collaborations entre CHU et GHT ont été officiellement actées avec les présidents du collège médical et les directeurs des GHT.
Les axes prioritaires : la démographie médicale, les parcours de soins gradués et la recherche
"Ces signatures s’inscrivent dans une histoire partenariale ancienne. Tournées vers l’avenir, elles marquent également la volonté des HCL de renforcer encore les collaborations territoriales afin de répondre aux nombreux défis que doivent relever les établissements de santé, en matière de démographie médicale et de gradation de l’offre de soins notamment." a souligné Dominique Deroubaix. Le soutien au développement de la recherche et l’accompagnement des missions d’enseignement font également partie des objectifs de la convention cadre. Il s’agit notamment d’accompagner la mise en place de la réforme du 3ème cycle des études médicales à compter de novembre 2017.
De leur côté, les directeurs des établissements supportS ont apprécié que la convention cadre proposée et les annexes territoriales individualisées aient permis aux HCL de prendre en compte les situations particulières des GHT. 
Les Groupements Hospitaliers de Territoire concernés sont :
– le GHT Nord Dauphiné (établissement support – CH de Bourgoin Jallieu)
– le GHT Rhône Vercors Vivarais (établissement support – CH Valence)
– le GHT Rhône Nord Beaujolais Dombes (établissement support – CH de Villefranche sur Saône)
– le GHT Val Rhône Santé (établissement support – CH de Vienne)
– le GHT Bresse Haut Bugey (établissement support – CH Fleyriat)
– le GHT Sud Drôme Ardèche (établissement support – CH de Montélimar)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.