David Gruson succède à Michel Calmon à la tête du CHU de La Réunion

Conseiller Technique sur la santé au Cabinet du Premier Ministre depuis 2010, David Gruson, a été officiellement nommé directeur général CHU de La Réunion le 18 avril 2012.

Conseiller Technique sur la santé au Cabinet du Premier Ministre depuis 2010, David Gruson, a été officiellement nommé directeur général  CHU de La Réunion le 18 avril 2012.
Diplômé de Sciences Politiques, titulaire d’un DEA en droit médical et d’un doctorat d’Etat en Droit, David Gruson a d’abord été directeur d’hôpital après sa formation à l’EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) avant de rejoindre l’ENA puis la Cour de Comptes.

Le nouveau Directeur Général du CHU de La Réunion a de nombreux projets à développer dès son arrivée, avec entre autres la construction du Bâtiment Soins Critiques pour l’hôpital Félix Guyon et la restructuration du bâtiment central du CHU Sud Réunion.

Après 4 ans et demi comme Directeur Général du CHU de La Réunion, Michel Calmon rejoint l’Inspection Générale des Affaires Sociales à Paris.  Il quitte l’île de la Réunion, en ayant le sentiment d’avoir rempli l’ensemble des missions qui lui avaient été confiées à son arrivée. Le retour à l’équilibre budgétaire a été sa première préoccupation. Après un déficit total en 2007 d’environ 20 millions d’euros pour les deux sites de l’hôpital Félix Guyon et du Groupe hospitalier sud Réunion, c’est en privilégiant le développement de l’activité que le CHU finit l’année 2011 avec un excédent de 6 millions.

Acteur de la fusion des deux hôpitaux, il signe en février 2012 la convention hospitalo-universitaire avec l’Université de la Réunion pour permettre la création du CHU de La Réunion, aboutissement d’une structuration et d’un développement de la recherche médicale et de la création par l’Université de la Réunion d’une UFR Santé.

A son actif également les travaux de restructuration de l’hôpital Félix Guyon, l’acquisition  d’un Pet-Scan et d’une IRM 3 teslas, la rénovation de la cancérologie et des structures de santé mentale sur le site de Saint Pierre qui verra le Pôle Femme Mère Enfant inauguré dans quelques jours.
Contacts presse :
David GRUSON : 0262 35.95.40
Frédérique BOYER : 0692 26 76 27

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.