Près de 1 500 fans et + de 1 000 followers ! Réseau CHU remercie les communautés de Facebook et Twitter

Depuis un an les échanges autour des posts santé publiés par RESEAU CHU sur Facebook et Twitter se multiplient. Au départ automatisée, la gestion est désormais manuelle, une « touche » personnalisée qui rend l’animation plus conviviale et suscite d’avantage d’échanges. En réalité, bien plus qu’une vitrine de www.reseau-chu.org, les réseaux sociaux donnent une identité nouvelle...

Depuis un an les échanges autour des posts santé publiés par RESEAU CHU sur Facebook et Twitter se multiplient. Au départ automatisée, la gestion est désormais manuelle, une « touche » personnalisée qui rend l’animation plus conviviale et suscite d’avantage d’échanges. En réalité, bien plus qu’une vitrine de www.reseau-chu.org, les réseaux sociaux donnent une identité nouvelle au site et une visibilité supplémentaire à ses actualités puisque certains internautes ne connaissent RESEAU CHU qu’à travers ses pages Facebook et Twitter ! 
L’information en partage
Au rythme soutenu de plus de 50 tweets et publications par mois, la mise à jour pluri quotidienne des pages suscite reprises et commentaires. Parmi les infos les plus aimées sur Facebook, on retiendra une publication sur la création d’un "bar à vins" au CHU de Clermont-Ferrand (38 interactions), une publication sur le soutien des clowns du CHU Hôpitaux de Rouen (28 interactions) ou encore plus récemment une publication sur les spectacles pour enfants du CHU de Nantes (23 interactions).
Et sur Twitter les hashtags #CHU, #Hôpital, #Santé réunissent un public, composé principalement de professionnels de santé et de journalistes. Nombreux sont ceux qui reprennent ses nouvelles, se faisant les ambassadeurs des dernières actualités du monde de la santé et des hôpitaux régionaux et universitaires auprès de leurs propres followers.
Le tweet sur le congrès des nanotechnologies, du 27 au 29 août 2014 à Angers provoque 9 retweets et le tweet sur la formation des soignants à la pratique des soins palliatifs à domicile du CHU d’Amiens acquiert 11 interactions.
De même Réseau CHU retweete (RT pour les initiés) les actus portant sur les établissements hospitaliers ou les grandes questions de santé.
En résumé
Sur Facebook ou sur Twitter, les flux renvoient vers les articles du site de RESEAU CHU et vers les informations diffusées par les Centres Hospitaliers, les professionnels du monde de la santé et les journalistes spécialisés, présents sur les réseaux sociaux et influenceurs, comme Yann Bubien (@yannbubien) directeur général du CHU d’Angers (le @chu_angers) ou le CHU-Hôpitaux de Rouen (@CHUdeRouen) ou Marie Burnier (@MarieBurnier) directrice d’hôpital Paris, ou encore Bernadette Fabregas (@FabregasBern) rédactrice en chef du site www.infirmiers.com. A noter aussi les assidus depuis le début Les assidus depuis le début Doc-Ifsi-Narbonne ‏(@docifsinarbonne) et Directeur des Soins (@DSirmtCom) et les nouveaux comme Hôpital & Territoire (@H_et_T) désormais aussi sur tweeter.
Et demain
RESEAU CHU poursuivra cette dynamique en créant davantage d’alertes autour des grands rendez-vous : assises hospitalo-universitaires, hôpital Expo méditerranée, colloques et conférences internationales. Et toujours des exclusivités autour des innovations, des nouveaux traitements et des initiatives qui améliorent le quotidien des patients et de leur famille…

Marie-Georges Fayn

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.