De la démocratie hospitalière en Anjou

Avec la population, le CHU d'Angers se projette en 2017. Pour dessiner son avenir, l'institution - qui accueille près de 170 000 patients chaque année et emploie 5 900 professionnels - invite les angevins à prendre part à sa réflexion stratégique dans le cadre d’un forum citoyen. Cette instance de 16 membres réunira 5 représentants d'associations d'usagers (+ 5 suppléants), 10 citoyens (+ 10 suppléants) et un représentant d'Angers Loire Métropole. Sa mission : porter un regard critique et constructif sur les grandes orientations du CHU. Sollicitées par voie de presse les personnes souhaitant faire acte de candidature ont jusqu'au 4 mars pour s'inscrire sur www.forum-citoyen-chu-angers.fr. Une avancée démocratique que le directeur général de l’établissement, Yann Bubien, considère inéluctable

Avec la population, le CHU d’Angers se projette en 2017. Pour dessiner son avenir, l’institution – qui accueille près de 170 000 patients chaque année et emploie 5 900 professionnels – invite les angevins à prendre part à sa réflexion stratégique dans le cadre d’un forum citoyen. Cette instance de 16 membres réunira 5 représentants d’associations d’usagers (+ 5 suppléants), 10 citoyens (+ 10 suppléants) et un représentant d’Angers Loire Métropole. Sa mission : porter un regard critique et constructif sur les grandes orientations du CHU. Sollicitées par voie de presse les personnes souhaitant faire acte de candidature ont jusqu’au 4 mars pour s’inscrire sur www.forum-citoyen-chu-angers.fr. Une avancée démocratique que le directeur général de l’établissement, Yann Bubien, considère inéluctable « Aujourd’hui, un grand établissement de santé ne peut plus s’affranchir du regard de la population ; il s’enorgueillit à s’approprier l’attente de l’usager et la parole du citoyen". Lieu de démocratie et de progrès le CHU s’enrichira de cette vision croisée professionnels/public.
Modalités de travail du jury
Après une journée de découverte du CHU prévue le samedi 23 mars 2013, les membres du Forum débattront, à l’occasion de 3 réunions, sur les orientations générales du CHU pour les 5 prochaines années. Ils seront force de propositions et d’innovations en matière de services aux usagers. Ils se prononceront notamment sur les améliorations nécessaires concernant
– l’accueil dans l’établissement en consultation, en hospitalisation, les plages d’ouverture
– l’hospitalisation autrement : développement de la chirurgie ambulatoire, l’hospitalisation de semaine ou de jour
– l’accès à l’établissement, aux services, aux professionnels
– l’utilisation et l’accès aux urgences
– le service hôtelier, l’infrastructure
– l’information de l’usager
– Et tout autre thématique participant à l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches
A l’issue de l’élaboration du Projet d’Etablissement qui sera finalisé pour juin 2013, le Forum citoyen continuera à jouer un rôle actif en veillant à l’avancée du Projet ; une veille qui couvrira la période 2013-2017. Par exemple, il sera sollicité sur des projets innovants tels que le rappel des rendez-vous de consultation sur les portables des usagers, la géo-localisation sur le site pour les visiteurs, la constitution de communautés d’usagers…
Verbatim
" Un Projet d’Etablissement à l’élaboration participative, à la fois ambitieux et pragmatique, pour mieux servir nos concitoyens … et fédérer plus encore (la) communauté hospitalière".
Jean-Claude Antonini, Président du Conseil de surveillance, Président d’Angers Loire Métropole

"Le projet médical du CHU d’Angers doit concilier un haut niveau d’exigence pour des soins très spécialisés, correspondant à sa dimension universitaire, et une politique de proximité et d’accessibilité qui est la marque –et l’honneur– du service public hospitalier "
Pr. Norbert Ifrah – Président de la Commission Médicale d’Etablissement du CHU
La construction du projet d’établissement
Le projet d’établissement s’inscrit dans le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens 2012-2017 (CPOM) signé entre le CHU et l’ARS le 1er septembre 2012. Dans ce cadre régional sont déterminés un certain nombre d’axes prioritaires à savoir : l’accès aux soins spécialisés, accès aux soins des personnes vulnérables, développement de la chirurgie ambulatoire, renforcement de la politique de coopération, renforcement de la qualité et de la sécurité des soins…
Le projet d’établissement se construit autour d’un projet médical transversal lui-même élaboré autour du "parcours patient"
Les différentes filières seront examinées dans un souci de qualité globale :
1. Les "activités de recours’" (spécificités d’un Centre Hospitalier Universitaire de référence)
2. La filière cancérologique
3. La filière personnes âgées poly-pathologiques
4. La filière "urgences’"(aval et amont)
5. La filière "maladies chroniques’
6. La filière ‘"patients traumatisés"
7. La prise en charge de la douleur, aigue comme chronique
8. La filière éducation thérapeutique/prévention/nutrition
Une réflexion sur les organisations accompagnera la recomposition de l’offre de soins
1. En chirurgie, développement d’alternatives à l’hospitalisation conventionnelle (chirurgie ambulatoire, hospitalisations à temps incomplet)
2. Adaptation de la capacité d’accueil de l’établissement au regard de l’évolution de la prise en charge
3. Adaptation de l’offre de consultations externes
4. Déploiement d’une politique de proximité du CHU (renforcement des liens avec le premier recours – médecine de ville)
5. Coopération avec les établissements publics et ESPIC du territoire
6. Ajustement du système d’information aux pratiques (prescriptions médicales et le développement de la télémédecine)

Un projet d’établissement articulé en 6 volets et 12 projets
Volet ‘Patient’
– projet médical
– projet de prise en charge
Volet Recherche, enseignement et innovation
Volet valorisation des Ressources Humaines

– projet social
– projet gestion des ressources humaines
Volet qualité/management
– projet qualité gestion des risques évaluation
– projet managérial
Volet fonctions supports
– projet ressources matérielles et logistiques
– projet immobilier et d’équipement
– projet système d’informations
– projet communication
– projet culturel
– projet financier et de mise en cohérence des projets immobiliers
Volet Forum citoyen

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.