De la greffe cardiaque à l’implantation du Coeur Carmat : Toulouse célèbre 30 ans de cardiologie

30 ans après la 1ère pose mondiale d’un stent endocoronaire et sa 1ère greffe cardiaque, le CHU de Toulouse prend le temps de regarder le chemin parcouru par ses équipes. Il vient de publier un dossier de presse complet et richement illustré sur la cardiologie et la chirurgie cardio-vasculaire de 1986 à 2016. L'année 2015 a été marquée par la sélection du CHU pour le programme Coeur Carmat de phase II. Pour célébrer cet anniversaire, le CHU organise 2 tables rondes Grand Public, le 9 juin 2016.

30  ans après sa 1ère greffe cardiaque, le CHU de Toulouse prend le temps de regarder le chemin parcouru par ses équipes. Il vient de publier un dossier de presse complet et richement illustré sur la cardiologie et la chirurgie cardio-vasculaire de 1986 à 2016. L’année 2015 a été marquée par la sélection du CHU pour le programme Coeur Carmat de phase II.

Pour célébrer cet anniversaire, le CHU organise 2 tables rondes Grand Public, le 9 juin 2016.
Les équipes de cardiologie toulousaines ont vu leurs pratiques évoluer au rythme effréné des innovations certaines parfois directement issues des travaux de leurs cliniciens-chercheurs. Ainsi derrière les progrès en cardiologie d’urgence, en athérosclérose avec la pose de stents se profile le nom du Pr Jacques Puel à qui le CHU rend un hommage appuyé. Aujourd’hui, la cardiologie toulousaine envisage avec enthousiasme l’avenir et convoque le microbiote, la thérapie cellulaire ou encore le cœur artificiel. L’aventure continue…
Avancées dans le traitement des cardiopathies congénitales
Les malformations cardiaques sont les plus fréquentes des malformations congénitales. Elles restent souvent graves malgré les progrès du diagnostic et du traitement. Un enfant sur 100 naît avec une cardiopathie congénitale (CC). Sur les 6 à 8 000 nouveau-nés en France par an, un tiers d’entre eux nécessitera un traitement par cathétérisme interventionnel ou chirurgie cardiaque. Et au moins un tiers de ceux-ci aura besoin de nouvelles interventions lourdes à l’âge adulte.
Les avancées ont permis d’envisager l’avenir plus sereinement car plus de 85% des patients survivent à leur cardiopathie et atteignent l’âge adulte.  L’équipe du CHU de Toulouse a ouvert un centre d’expertise régional des cardiopathies congénitales incluant une équipe de cardiologues pédiatriques dotés de compétences dans le domaine de l’imagerie, notamment l’échographie en 3-D. 200 enfants sont opérés chaque année au CHU et bénéficient d’une approche interventionnelle ou mixte.  

Les équipes de cardiologie toulousaine s’illustrent également dans le traitement des dyslipidémies, des pathologies des coronaires, aortiques, valvulaires, dans le traitement endo-luminal de l’aorte thoracique, des pathologies rythmiques également dans le traitement médical de l’insuffisance cardiaque ou encore dans la transplantation cardiaque et l’assistance ventriculaire.

Demain, le microbiote deviendra la nouvelle arme du cardiologue dans le traitement de l’hypertension artérielle et ses complications. Le post-infarctus, la dysfonction ventriculaire gauche et l’insuffisance cardiaque seront quant à eux mieux soignés grâce aux progrès en thérapie cellulaire, alternative à la greffe. Des études cliniques valident cette piste qui reste encore exploratoire.
Et bientôt, le Coeur Carmat sera implanté à Toulouse sur des patients qui n’étaient pas éligibles jusqu’alors. De nouvelles victoires en perspective…
*Le 9 juin 2016 les tables rondes seront consacrées à la 1ère pose mondiale du stent endocoronaire et à la 1ère greffe cardiaque toulousaine.

Télécharger le dossier de presse 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.