« De la mesure à la robotique »

La nouvelle exposition présentée du 9 février au 31 octobre 2007, au Musée grenoblois des Sciences médicales, retrace l'histoire des découvertes techniques et scientifiques grenobloises issues de la collaboration entre médecins, universités et centres de recherche.

La nouvelle exposition présentée du 9 février au 31 octobre 2007,
au Musée grenoblois des Sciences médicales, retrace l’histoire des découvertes techniques et scientifiques grenobloises issues de la collaboration entre médecins, universités et centres de recherche.

Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la médecine a bénéficié de nombreuses découvertes technoscientifiques, améliorant et souvent transformant les possibilités diagnostiques et thérapeutiques offertes aux médecins et aux malades. Dès cette époque, la faculté de médecine et le centre hospitalier universitaire de Grenoble ont su opportunément s’associer aux laboratoires de recherche civils et universitaires du bassin grenoblois.

Dans le cadre de ce qui allait plus tard s’appeler le «Génie Biologique et Médical» une collaboration étroite s’instaure entre le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) et le Centre d’Étude Nucléaire (CENG-CEA) de Grenoble, en particulier avec le Laboratoire d’Électronique de Technologie de l’Information (LETI) dans la voie de l’instrumentation. L’orientation précoce du CHU vers l’informatique avec l’aide des scientifiques de l’université a conduit également au développement d’équipes de recherche mixtes dans ce domaine.

Dès les années soixante, des médecins et des étudiants en médecine choisissent de mener de front un second cursus, scientifique, tandis que des ingénieurs effectuent leur thèse de Docteur Ingénieur en équipe avec des internes ou des étudiants du centre hospitalier. Les médecins sollicitent l’aide des chercheurs et constituent des équipes dans lesquelles chacun apprend à admettre la culture de l’autre et à parler un langage commun.

L’exposition présentée actuellement au Musée grenoblois des sciences médicales retrace cette histoire à travers un certain nombre de travaux de recherche et de découvertes issus de ces collaborations toujours actuelles.

Mesure, Imagerie et Informatique, sont les trois grandes parties de cette exposition. Des objets témoins de ces travaux, de ces collaborations sont présentés au public.

Trois films permettent de comprendre le contexte de ces collaborations et les objectifs médicaux poursuivis
– L’électronique médicale, Des années 1970 à nos jours
– Médecine et chirurgie assistées par ordinateur
– Neurochirurgie assistée par ordinateur, 1990

L’occasion pour le visiteur, scientifique averti ou simple profane, de découvrir ces inventions qui ont révolutionné l’univers de la médecine en peu d’années.

Musée grenoblois des sciences médicales
Site Nord – CHU de Grenoble
Du 9 février au 31 octobre 2007
Ouvert du mardi au vendredi de 12h30 à 17h30

Pour en savoir plus
Sylvie Bretagnon, chargée des affaires culturelles
Tel 04 76 76 51 44
Courriel : href= »mailto:SBretagnon@chu-grenoble.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.