De la pédopsy à la psy adulte : la transition comme un soin

Décrire la trajectoire des jeunes patients de 15-16 ans qui quittent la pédopsychiatrie pour la psychiatrie adulte, les services médico-sociaux ou pour être suivis en médecine de ville, apprécier l’efficacité des transitions et proposer de nouveaux modèles en phase avec les systèmes de santé du pays. Tel est l’enjeu de l’étude européenne Milestone qui prévoit d’inclure 1 000 adolescents suivis en psychiatrie. Lancée en février 2014, l’étude se déroulera sur 5 ans.

Décrire la trajectoire des jeunes patients de 15-16 ans qui quittent la pédopsychiatrie pour la psychiatrie adulte, les services médico-sociaux ou pour être suivis en médecine de ville, apprécier l’efficacité des transitions et proposer de nouveaux modèles en phase avec les systèmes de santé du pays. Tel est l’enjeu de l’étude européenne Milestone qui prévoit d’inclure 1 000 adolescents suivis en psychiatrie. Lancée en février 2014, l’étude se déroulera sur 5 ans. 
 
Une étude européenne de premier plan
La recherche s’étend sur 8 pays européens : Allemagne, Belgique, Croatie, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, et Pays-Bas. Elle est menée sous l’égide d’un consortium dirigé par l’université de Warwick au Royaume-Uni (Pr S. Singh). En France, le programme est conduit par le service du Pr Diane Purper-Ouakil au CHRU de Montpellier qui coordonne les cinq centres participants : 4 CHU Montpellier (MPEA St Eloi et MPEA Peyre-Plantade), Lille, Marseille, Tours et un CH, Versailles. « Depuis 2005, les équipes de recherche hospitalo-universitaires bénéficient d’un vrai soutien de l’Europe sur une vague d’études portant sur des thèmes fondamentaux. L’enveloppe globale de Milestone s’élève à 5M€ dont approximativement 390 000 € pour la France. » se réjouit le Pr Purper-Ouakil.
 
La transition : une période critique
La transition est considérée comme une étape cruciale nécessitant une prise en charge spécifique entre deux univers de soins et la mise en place de relais. Idéalement, cette période de transition devrait correspondre à un processus planifié, structuré, avec des objectifs identifiés. Or, aucun modèle efficace de transition n’existe dans l’Union Européenne où la rupture de soins ou la discontinuité sont régulièrement déplorés.
Milestone entend vérifier l’impact d’une meilleure transition sur la santé et le bien-être des adolescents. Elle intègre également une projection du rapport coût-efficacité d’un modèle de transition optimale en comparant le nouveau processus aux pratiques habituelles dans chacun des huit pays de l’Union Européenne participant. 
 
La création d’outils d’aide à la décision et de suivi          
Pour aider les équipes à définir la meilleure transition thérapeutique et le meilleur accompagnement, Milestone mettra au points deux outils :
– Un outil d’aide à la prise de décision pour mieux identifier si l’adolescent a besoin de poursuivre les soins, de faire l’objet d’une transition vers un service adulte adéquat, et s’il est prêt pour ce passage.
– Un outil de suivi qui évalue la qualité de la transition effectuée et l’évolution des jeunes dans cette période. Il s’agira d’apprécier si les adolescents qui ont été transférés en psychiatrie d’adultes ont été accueillis dans les services appropriés et si ceux dont la prise en charge s’est terminée n’ont pas d’autres besoins. Plusieurs questionnaires internationalement validés sont utilisés pour évaluer différents aspects de l’état de santé du patient et son fonctionnement.
 
Aujourd’hui, où en est l’étude Milestone ?
L’étude entre aujourd’hui dans la phase de recrutement de mille adolescents atteignant l’âge officiel de transition. Cette étape cruciale qui doit durer 9 mois, jusqu’en juin 2016, nécessite l’engagement de tous les services concernés.
 
Pour des informations complémentaires sur le déroulement du projet et les conditions de participation, contacter l’équipe MILESTONE : f-russet@chu-montpellier.fr
 
Site internet de l’étude : http://www.milestone-transitionstudy.eu/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.