De l’intérêt du Xénon en anesthésie

Au cours des 6 premiers mois de 2009, près de 50 patients du CHU de Poitiers ont bénéficié d'une anesthésie au xénon. Cet agent très peu soluble entraîne un réveil en moins de 3 minutes quelle que soit la durée de l'intervention chirurgicale. Le Xénon a peu d'effet sur la pression artérielle et le débit cardiaque ce qui permet une grande stabilité hémodynamique d'où son intérêt pour la chirurgie de la carotide. En effet, le réveil ultra rapide et la stabilité de la pression artérielle sont deux propriétés recherchées dans ce type d'intervention. Autre caractéristique intéressante, le xénon possède la particularité de ne pas être métabolisé dans l'organisme ce qui permet une utilisation en circuit fermé. Gaz atoxique pour les patients et le personnel, le Xénon est également un gaz écologique ; il ne pollue pas et son utilisation n'a aucune incidence sur l'effet de serre.

Au cours des 6 premiers mois de 2009, près de 50 patients du CHU de Poitiers ont bénéficié d’une anesthésie au xénon. Cet agent très peu soluble entraîne un réveil en moins de 3 minutes quelle que soit la durée de l’intervention chirurgicale. Le Xénon a peu d’effet sur la pression artérielle et le débit cardiaque ce qui permet une grande stabilité hémodynamique d’où son intérêt pour la chirurgie de la carotide. En effet, le réveil ultra rapide et la stabilité de la pression artérielle sont deux propriétés recherchées dans ce type d’intervention. Autre caractéristique intéressante, le xénon possède la particularité de ne pas être métabolisé dans l’organisme ce qui permet une utilisation en circuit fermé. Gaz atoxique pour les patients et le personnel, le Xénon est également un gaz écologique ; il ne pollue pas et son utilisation n’a aucune incidence sur l’effet de serre.

Seuls points faibles sa rareté et son coût : 350 à 450 euros pour une anesthésie de plus de 2 heures soit 10 à 12 fois plus cher que les produits anesthésiques traditionnels (sévoflurane ou desflurane). Le Xénon sera donc réservé à certaines interventions. A Poitiers, les membres de la commission innovation ont précisé que seuls les patients devant être opérés de la carotide seront endormis avec cet agent soit une près d’une centaine par an.

Le Xénon est un gaz rare, présent dans l’air en très faible concentration. Sa production provient d’un processus de distillation fractionnée de l’air. Utilisé en médecine depuis 1930, ses propriétés anesthésiantes ont été découvertes en 1950 mais il n’a obtenu l’autorisation de mise sur le marché européen qu’en 2007.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.