Décès de Patrick Guillot, ancien Directeur général du CHU de Strasbourg

Patrick Guillot (63 ans) s'est éteint le 20 août 2015 au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Etablissement où il avait consacré une partie importante de son remarquable parcours professionnel. Il y avait tout d’abord exercé la fonction de Directeur général adjoint avant d’en assurer la direction générale de février 2007 à décembre 2013, après avoir dirigé le CHR de Metz.
Patrick Guillot (63 ans) s’est éteint le 20 août 2015 au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Etablissement où il avait consacré une partie importante de son remarquable parcours professionnel. Il y avait tout d’abord exercé la fonction de Directeur général adjoint avant d’en assurer la direction générale de février 2007 à décembre 2013, après avoir dirigé le CHR de Metz.

Roland Ries,
Maire de Strasbourg, Président du Conseil de Surveillance, et le Conseil de Surveillance, Christophe Gautier, Directeur général, Jean-François Lanot, Directeur général adjoint, et l’équipe de direction, le Pr. Jean-Michel Clavert, Président de la commission médicale d’établissement et les membres de la CME, le Pr. Jean Sibilia, Doyen de la Faculté de Médecine de Strasbourg et la communauté hospitalo-universitaire, et l’ensemble des personnels des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, ont annoncé son décès par voie de communiqué. 
Ils rendent hommage à "l’homme imprégné des valeurs d’humanisme du service public hospitalier, qui a consacré toute sa vie professionnelle au développement de l’hôpital public." Patrick Guillot a en particulier contribué aux phases importantes de modernisation des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.
L’ensemble de la communauté hospitalo-universitaire strasbourgeoise présente à la famille de Patrick Guillot ses condoléances sincères et émues.
La carrière hospitalière de Patrick Guillot 
Titulaire d’une maîtrise de droit public et diplômé de l’Ecole Nationale de la Santé Publique, Patrick Guillot débute sa carrière au Centre Hospitalier de Nevers (Nièvre) en 1981 en tant qu’attaché de direction. Il prend ensuite la tête du Centre Hospitalier de Decize (Nièvre) en 1986 puis du Centre Hospitalier de Saumur (Maine et Loire) en 1992 et du Centre Hospitalier de Nevers (Nièvre) en 1998. Il occupera ensuite le poste de Directeur général adjoint des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin) du 1er novembre 1998 au 31 août 2004. Il est alors nommé Directeur général du CHR de Metz-Thionville (Moselle) de septembre 2004 à février 2007, date à laquelle il devient Directeur général des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin) ; poste qu’il occupera jusqu’en décembre 2013.
De 2006 à 2012 Patrick Guillot a présidé la commission communication de la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU. Il a notamment contribué au succès du jubilé des CHU – événement qui a donné lieu à une série de manifestations qui se sont déroulées tout au long de l’année 2008.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.