Dématérialisation des factures : Amiens adopte Chorus Pro

10% des factures adressées au CHU Amiens-Picardie le sont à travers le nouveau processus Chorus Pro. Progressivement ce chiffre atteindra les 25% au cours de l’année 2017, soit 22 500 factures environ. Le circuit de paiement des factures du fournisseur au Trésor Public en passant par le CHU est ainsi entièrement. Il s’agit d’une première étape d’une transition numérique qui devra être totalement déployée en 2020 date à laquelle la facturation électronique sera rendue obligatoire à tout fournisseur.
10% des factures adressées au CHU Amiens-Picardie le sont à travers le nouveau processus Chorus Pro. Progressivement ce chiffre atteindra les 25% au cours de l’année 2017, soit 22 500 factures environ. Le circuit de paiement des factures du fournisseur au Trésor Public en passant par le CHU est ainsi entièrement. Il s’agit d’une première étape d’une transition numérique qui devra être totalement déployée en 2020 date à laquelle la facturation électronique sera rendue obligatoire à tout fournisseur.
Les gains attendus sont nombreux : renforcement et automatisation des contrôles induisant un gain dans le temps de traitement de chaque facture, meilleur suivi de la prise en charge de la facture et optimisation de la date de paiement au fournisseur permettant éventuellement le déclenchement d’escomptes, amélioration de la relation avec ses fournisseurs désormais en capacité de connaître à tout moment l’état d’avancement du traitement de leur facture en consultant la plateforme Chorus Pro… A souligner également la dimension Développement Durable du projet avec la disparition de l’impression en triple exemplaire des factures et de leur envoi par courrier.
Cette dématérialisation est le résultat d’une expérimentation nationale à laquelle le CHU Amiens-Picardie a participé afin de tester la dématérialisation des factures à travers la plateforme de facturation électronique Chorus Pro de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat. La facturation électronique de l’achat public devient en effet progressivement obligatoire.
Le CHU Amiens-Picardie a été retenu à l’automne 2015 parmi 18 structures publiques, dont 2 autres établissements de santé. Au cours de cette période d’expérimentation, l’établissement a ainsi pu traiter près de 600 factures émanant d’une quinzaine de fournisseurs sur le dernier trimestre 2016.. Une fois enregistrées, ces factures ont été traitées avant d’être envoyées au trésorier de l’établissement pour paiement, au travers de flux dématérialisés avec signature électronique.  Anticipant la transformation numérique, le CHU va dès cette année dématérialiser toutes les factures qu’il continuera à recevoir au format papier, de sorte qu’elles soient traitées dans les mêmes conditions que celles récupérées sur la plateforme Chorus Pro.
A compter du 1er janvier 2017 et progressivement de manière obligatoire, toutes les factures destinées à la sphère publique émises par les grandes entreprises et par les établissements publics seront électroniques. L’obligation sera étendue en 2018 aux entreprises de taille intermédiaire, en 2019 aux PME et enfin en 2020 aux micro-entreprises.
Ainsi, dès 2017, les entreprises sont encourager à utiliser Chorus Pro même si elles n’y sont pas contraintes à cette date.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Lyon, l’IA prédit désormais des résultats d’essais cliniques

Le 11 septembre dernier, le groupe pharmaceutique AstraZeneca a publié les résultats d’un essai clinique sur un traitement pour soigner le cancer du poumon. Jusqu’ici, tout paraît à peu près normal. Ce qui l’est moins : trois jours avant cette publication, une intelligence artificielle a permis de prédire avec justesse les résultats de ce même essai. Une grande première au niveau mondial.

AVC : COURSE CONTRE LA MONTRE AU CHU DE MONTPELLIER

Les conséquences d’un Accident Cardiovasculaire (AVC) peuvent être lourdes, voire fatales. Première cause de dépendance et troisième cause de mortalité en France, cette pathologie due à une mauvaise irrigation du cerveau fait de plus en plus de victimes. Face à cette réalité alarmante, le CHU de Montpellier a annoncé fin août la mise en place d’un nouveau plateau technique offrant aux patients un parcours de soins optimisé. Et de promettre désormais une “prise en charge en neuf minutes”.

Hépatite C : à Strasbourg, Frédéric Chaffraix dirige le service qui l’a soigné

C’est tout près de l’hôpital Civil (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg) que nous avons croisé la route de Frédéric Chaffraix, Responsable du Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales en Alsace (SELHVA). Ce service, l’homme de 42 ans le connaît bien. Car avant d’en prendre la tête – lui qui n’est pas médecin -, Frédéric l’a côtoyé en tant que patient, après avoir vécu vingt-trois ans, et sans le savoir, avec le virus de l’hépatite C. Rencontre.

Dossier : la maladie de Lyme

Dans ce dossier, nous abordons la piqure de tique et la transmission de la bactérie Borrelia, à l’origine de la très médiatisée maladie de Lyme. L’occasion, sur la base de travaux et d’études scientifiques, de démêler le vrai du faux à l’heure où les controverses et fausses informations pullulent sur internet.