Dépistage de la Trisomie 21 : la prise de sang désormais remboursée

Durant la grossesse, les femmes qui le souhaitent peuvent bénéficier gratuitement d'un test de dépistage de la trisomie 21. Une simple prise de sang suffit à analyser l'ADN du fœtus présent dans le sang maternel. Le service de Cytogénétique Médicale du CHU de Clermont-Ferrand, fait figure de pionnier en pratiquant cet examen depuis 2016. Près de 3 000 femmes enceintes l'ont sollicité.

Durant la grossesse, les femmes qui le souhaitent peuvent bénéficier gratuitement d’un test de dépistage de la trisomie 21. Une simple prise de sang suffit à analyser l’ADN du fœtus présent dans le sang maternel. Le service de Cytogénétique Médicale du CHU de Clermont-Ferrand, fait figure de pionnier en pratiquant cet examen depuis 2016. Près de 3 000 femmes enceintes l’ont sollicité.
Le test est fiable à plus de 99% et sans danger pour l’enfant à naître. Cette prise de sang peut être réalisée sur deux sites du CHU, dans l’un des deux centres de prélèvements (à Gabriel-Montpied et à Estaing), ou à l’occasion des consultations de suivi de grossesse.
Le dépistage de la trisomie 21 n’est pas obligatoire. Cependant, il est proposé à toute femme enceinte et reste libre de choix.
En cas de dépistage négatif, la surveillance de la grossesse doit rester inchangée.
En cas de dépistage positif, une amniocentèse sera alors proposée pour établir un diagnostic de certitude. Si le diagnostic est positif, et avant toute décision sur la poursuite ou non de la grossesse, les professionnels médicaux de la périnatalité et les associations de parents apportent aux futurs parents la connaissance sur le devenir des enfants et adultes porteurs de trisomie 21, sur le suivi médical et socio-éducatif et sur leur intégration et aptitude à vivre dans la société.
Le service est accrédité, selon la norme ISO15189, par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC).
Contacts
Association BBT21 (06 88 67 18 93) et Association Trisomie 21 (06 50 73 00 13)
Centre de prélèvements du CHU (site Estaing : 04 73 75 18 86 / site Gabriel Montpied 04 73 75 48 90) Service de Diagnostic Anténatal (04 73 750 156)
Service de Génétique Médicale (04 73 750 654)
Service de Cytogénétique Médicale (04 73 750 703)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.