Des bandes dessinées offertes aux enfants hospitalisés

Le mercredi 10 septembre 2004, lors la Foire Européenne de Strasbourg chaque enfant se verra offrir son entrée en échange du dépôt d'une bande dessinée en bon état. L'ensemble des BD ainsi récoltées viendra enrichir la bibliothèque de l'hôpital mère-enfant des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Le mercredi 10 septembre 2004, lors la Foire Européenne de Strasbourg chaque enfant se verra offrir son entrée en échange du dépôt d’une bande dessinée en bon état. L’ensemble des BD ainsi récoltées viendra enrichir la bibliothèque de l’hôpital mère-enfant des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Les BD permettront aux jeunes patients de s’évader pendant leur séjour et de retrouver le sourire le temps d’une lecture.

Ainsi les livres récoltés seront acheminés vers le site de Hautepierre puis triés par les éducatrices en fonction des ages des enfants.
Ensuite, les Bd seront intégrées soit dans la « bibliothèque pour enfants », lieu d’accueil et d’échange pour les enfants pouvant se déplacer soit dans les salles de jeu des différents services pour les enfants qui ne peuvent quitter le service de soin.
Les bandes dessinées seront à la libre disposition des enfants et seront également utilisées dans le cadre d’ateliers encadrés par des éducatrices spécialisées.

Chaque année, plus de 4 300 enfants de la région sont accueillis dans les trois services de pédiatrie et dans le service de chirurgie infantile de l’hôpital mère-enfants de Hautepierre.
Le séjour ne dure en général que quelques jours. Cependant certains patients atteints de maladies graves ou chroniques peuvent être hospitalisés plusieurs semaines. La lecture constitue alors un moment de répit dans la maladie.

Les acquisitions des bibliothèques de l’hôpital pour enfants ont principalement pour origine des dons d’associations et des particuliers. L’hôpital, pour sa part, se charge d’acquérir le mobilier nécessaire : meubles de rangement, fauteuils, tables, canapés…

Cette opération originale de solidarité se déroulera lors de la journée des enfants et de la « foire à la BD ». C’est le Marsupilami, célèbre personnage connu et apprécié des petits et des grands qui est cette année la mascotte de la Foire Européenne de Strasbourg, qui a inspiré cette action.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.