Des prêts d’honneur pour les jeunes entreprises innovantes franciliennes

Pour aider la création et le développement de ses jeunes entreprises innovantes, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a signé une convention de partenariat avec Scientipôle initiative. Cette association soutient les jeunes entreprises innovantes d’Ile-de-France par un accompagnement en services gratuits (expertise interne et externe, structuration du projet de développement de l’entreprise) et par un prêt d’honneur de 60 à 90 K€ par entreprise - sans intérêts ni garantie, avec un différé de remboursement - pour financer son «amorçage commercial ». Ces prêts d’honneur sont délivrés par un comité d’experts indépendants et bénévoles.

Pour aider la création et le développement de ses jeunes entreprises innovantes, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a signé une convention de partenariat avec Scientipôle initiative. Cette association soutient les jeunes entreprises innovantes d’Ile-de-France par un accompagnement en services gratuits (expertise interne et externe, structuration du projet de développement de l’entreprise) et par un prêt d’honneur de 60 à 90 K€ par entreprise – sans intérêts ni garantie, avec un différé de remboursement – pour financer son «amorçage commercial ». Ces prêts d’honneur sont délivrés par un comité d’experts indépendants et bénévoles. 
 
Pour les projets ayant une propriété intellectuelle issue de l’AP-HP, le prêt d’honneur de Scientipôle Initiative pourra être abondé par un prêt d’honneur complémentaire de 20 k€ maximum, cofinancé par la Caisse des Dépôts et Consignations et l’AP-HP.
 
Scientipôle Initiative finance de nombreuses entreprises du domaine de la santé, dont certaines valorisent déjà les technologies issues de l’AP-HP, par exemple :
•         Human HepCell, financée en 2012 par Scientipôle Initiative, société de service experte en hépatologie, produit des cellules hépatiques humaines, et propose des modèles cellulaires de pathologies du foie et de toxicité de médicaments.
•         BLK Pharma, financée en 2013, développe des molécules stimulantes intéressant la neurologie et la psychiatrie, pour répondre à des besoins non satisfaits, dans le traitement pharmacologique des affections rares de l’éveil, du maintien de l’attention ou encore du déclin de la vigilance.

Tous secteurs confondus, Scientipôle a soutenu 120 jeunes entreprises innovantes en 2013.

En savoir plus sur
L’Office du Transfert de Technologie & des Partenariats Industriels (OTT&PI)

Promoteur d’innovation scientifique, l’Office du Transfert de Technologie & des Partenariats Industriels (OTT&PI) de l’AP-HP assure la protection des avancées et leur valorisation économique. L’ OTT&PI est mandaté pour nouer des partenariats avec des centres incubateurs et des pépinières comme Paris Biotech Santé ou Biocitech. Des coopérations sont également nouées avec l’Ecole des Hautes études commerciales (HEC) pour le soutien expert des projets, avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Paris pour une meilleure gestion du développement des nouvelles entités et par le financement via des levées de fonds avec la Caisse des Dépôts (CDC) Entreprises. Et désormais des prêts d’honneur sans intérêt peuvent être accordés aux créateurs, sous réserve de leur agrément par un comité expert et indépendant
 
Articles publiés sur le même sujet 
 
L’hôpital, à l’origine de la création scientifique 

L’innovation hospitalière récompensée 
 
L’AP-HP version Business center 

L’AP-HP : un business partenaire à découvrir le 16 juin 2011
 
Transferts technologiques et partenariats industriels…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.