Deux bébés siamois bientôt opérés

Une équipe de chirurgiens de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille tentera en 2005 de séparer deux bébés siamois reliés par la base du dos. Une première en France ! « Aujourd'hui les deux bébés vont bien, nous pouvons donc envisager l'opération mais les équipes n'ont pas encore été constituées et aucune date n'est arrêtée» annonce le Dr Palix, chef du service de néonatologie de l'hôpital Nord, qui rappelle qu'en 2002 une équipe marseillaise avait opéré avec succès des siamois qui partageaient le même foie.

Une équipe de chirurgiens de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille tentera en 2005 de séparer deux bébés siamois reliés par la base du dos. Une première en France ! « Aujourd’hui les deux bébés vont bien, nous pouvons donc envisager l’opération mais les équipes n’ont pas encore été constituées et aucune date n’est arrêtée» annonce le Dr Palix, chef du service de néonatologie de l’hôpital Nord, qui rappelle qu’en 2002 une équipe marseillaise avait opéré avec succès des siamois qui partageaient le même foie.

Grands prématurés âgés de trois mois, les deux petits garçons partagent une partie de la moelle épinière. L’intervention sur cette partie du corps est particulièrement délicate, une erreur pouvant entraîner une paralysie des membres inférieurs. L’opération devrait durer environ 10 heures.

Les enfants siamois
Extrêmement rare, la conception d’enfants siamois concerne une grossesse sur 250 000. Dans la majorité des cas, ils sont reliés par le thorax, le sacrum, la région pelvienne et la tête, et exceptionnellement par la moelle épinière. Ces interventions difficiles ne permettent pas toujours de préserver la vie des deux enfants. Ainsi à Baltimore, une seule des soeurs allemandes de onze mois a survécu à la séparation. Deux petites guatémaltèques âgées de un an ont été séparées avec succès au Centre Hospitalier Universitaire de Los Angeles. Au Raffles Hospital de Singapour deux bébés sud-coréens de 4 mois réunis par le bassin et partageant la partie basse de la colonne vertébrale étaient séparés avec succès alors que quelques semaines auparavant deux soeurs siamoises iraniennes de 29 ans reliées par la tête décédaient des suites d’une hémorragie. En 2001 à l’Hôpital Necker, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, les chirurgiens réussissaient la séparation de deux soeurs siamoises reliées par le ventre et le thorax.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.