Deux nouveaux parkings pour les personnes venant en consultation

Malgré les milliers de places de stationnement déjà proposées sur ses parkings, les visiteurs ou consultants du CHU de Limoges émettent souvent le souhait d'avoir « plus de places ». Leur voeux est exaucé : Dupuytren et l'hôpital de la mère et de l'enfant proposeront bientôt 162 places supplémentaires aux personnes venant en consultation. Il leur suffira de présenter leur confirmation de rendez-vous adressé par courrier par le CHU. Une nouvelle offre de parking possible grâce aux efforts de personnels qui ont accepté de se garer sur d'autres emplacements.

Malgré les milliers de places de stationnement déjà proposées sur ses parkings, les visiteurs ou consultants du CHU de Limoges émettent souvent le souhait d’avoir « plus de places ». Leur voeux est exaucé : Dupuytren et l’hôpital de la mère et de l’enfant proposeront bientôt 162 places supplémentaires aux personnes venant en consultation. Il leur suffira de présenter leur confirmation de rendez-vous adressé par courrier par le CHU. Une nouvelle offre de parking possible grâce aux efforts de personnels qui ont accepté de se garer sur d’autres emplacements.

> Hôpital Dupuytren
A compter du 19 octobre, une importante partie du parking situé devant l’entrée principale de l’hôpital Dupuytren – 116 places exactement, sera réservée de manière exclusive, aux patients venant consulter de 7 H à 11H à l’hôpital Dupuytren. A partir de 13h ces places seront accessibles aux personnels non médicaux, mais l’ensemble des places du parking face à Dupuytren sera ouvert à tous, consultants et personnels non médicaux, de 14h30 à 19h30.

L’accès s’effectue depuis l’avenue Martin Luther King.

> Hôpital de la mère et de l’enfant
Cet hôpital propose dès à présent 46 nouvelles places de stationnement accessibles aux personnes venant en consultation (excepté de 13h15 à 14h15). Elles s’ajoutent aux 61 places déjà proposées sur le parking devant le parvis. Celles-ci sont accessibles depuis l’avenue Dominique Larrey.

Repères stationnement et accès au CHU de Limoges
– 2550 places sur les parkings, dont 800 places accessibles aux visiteurs et aux personnes venant en consultation.
– + 23% de places de parkings entre 2003 et 2009
– 500 places aménagées sur la voie publique à proximité immédiate des hôpitaux du CHU
– une liaison gratuite assurée 7 jours sur 7 entre le parking visiteur, l’hôpital Dupuytren et l’hôpital de la mère et de l’enfant
– 5 lignes de bus de la TCL ont des arrêts sur les hôpitaux du CHU
– 2 parkings sont réservés pour les personnes venant aux urgences
– sur l’hôpital de la mère et de l’enfant, il est situé à l’arrière du bâtiment (suivre panneaux « urgences »)
– sur Dupuytren, il est accessible en traversant le « sas urgences » juste devant les urgences

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.